Égypte : l'impossible ménage à trois

le
0
Entre l'armée, les Frères musulmans et la Place Tahrir, le bras de fer se poursuit. Avec une vidéo BFMTV

De notre envoyé spécial au Caire.

Un tiers des électeurs égyptiens votent lundi et mardi pour la première tranche d'un scrutin législatif qui s'étendra jusqu'en janvier. De ces élections, les Frères musulmans espèrent être les grands vainqueurs. Parallèlement, le bras de fer entre la Place Tahrir et la junte au pouvoir continue. La tentative des militaires pour désamorcer la contestation par la nomination d'un nouveau premier ministre, Kamal el-Ganzouri, n'a pas convaincu les manifestants.

Player Figaro BFM brightcove.createExperiences();Plus d'infos en vidéo sur BFMTV.com

Ces trois forces, les militaires, les manifestants et les islamistes, sont prises dans un jeu complexe, dont l'issue reste incertaine, et dont le processus électoral n'est que l'un des aspects.

«Le vote ne nous intéresse pas»

La junte, dirigée par le maréchal Tantaoui, au pouvoir depuis la chute de Moubarak, affirme représenter les aspirations du «pays réel» et assurer un ret

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant