Égypte : l'armée entre rue et pouvoir

le
0
En Égypte, l'armée est sortie de sa réserve pour tenter de mettre fin à une situation insurrectionnelle et rappeler que c'est elle qui détient les clés du pays.

La nuit était sur le point de tomber sur Le Caire, vendredi, quand deux blindés de l'armée ont pris position devant la télévision d'État. Quelques minutes plus tard, les chaînes publiques ont interrompu leurs programmes pour annoncer le couvre-feu dans la capitale égyptienne, mais aussi à Alexandrie et à Suez.

L'armée, qui se tient généralement en retrait des questions intérieures, est donc sortie de sa réserve pour tenter de mettre fin à une situation insurrectionnelle et rappeler que c'est elle qui détient les clés du pays. Le Caire n'avait pas vu de blindés dans ses rues depuis la violente répression de la révolte des cadets de la police, en 1986. Garante de la stabilité du régime depuis le coup d'état des «officiers libres», qui a renversé la monarchie en 1952, l'armée a fourni tous ses présidents à l'Égypte, y compris Hosni Moubarak, ancien commandant en chef des forces aériennes.

 

Goût du secret 

 

En 2004, lorsque le raïs av

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant