Égypte : l'armée donne des gages sur la transition

le
0
Alors que les Egyptiens quittent la place Tahrir, l'armée, en charge du pays, promet le retour d'un pouvoir civil élu.Le gouvernement, nommé par Hosni Moubarak quelques jours avant son départ, reste en place.

Chargée d'assurer la transition en Egypte, l'armée a pris ses premiers engagements samedi, au lendemain de la démission de Hosni Moubarak. Dans un communiqué, le conseil suprême des forces armées, dirigé par le ministre de la Défense Mohamed Tantaoui, a garanti une «transition pacifique du pouvoir» qui «préparera le terrain à un pouvoir civil élu en vue de construire un Etat démocratique libre». Aucun calendrier de transition n'a toutefois été fourni. L'armée a demandé au «grand peuple» égyptien «de coopérer avec ses frères et ses fils de la police civile afin que règnent l'entente et la coopération».

Il n'y aura pas d'épuration au sein de l'exécutif, malgré les appels de certains manifestants à la démission immédiate de l'ensemble du «système Moubarak».Le gouvernement égyptien, nommé parle raïs quelques jours avant son départ, restera en place jusqu'à la fin de la période de transition, ont confirmé dimanche les autorités, et se réunit di

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant