Égypte : l'armée au coeur des controverses

le
0
INFOGRAPHIE - Les rapports entre l'armée égyptienne et les acteurs de la révolution se sont détériorés. Les Frères musulmans défient de plus en plus ouvertement le CSFA.

Seize mois après la chute de Hosni Moubarak, le divorce semble consommé entre l'armée égyptienne et les forces politiques qui ont conduit la révolution. Tandis que les jeunes activistes de la place Tahrir réclament sans relâche la remise du pouvoir aux civils, les Frères musulmans défient de plus en plus ouvertement le Conseil suprême des forces armées (CSFA). Ces derniers jours, les états-majors de plusieurs concurrents ont ainsi mis en cause la neutralité de cette instance, l'accusant d'appuyer en sous-main la candidature de l'ancien général Ahmed Chafiq et de vouloir truquer le scrutin. Une stratégie de la tension qui, aux yeux de certains observateurs, pourrait bien faire déraper l'ultime étape du processus de transition engagée le 11 février 2011.

Entre le CSFA et la place Tahrir, l'histoire avait pourtant commencé sous les meilleurs auspices. Le soir du 28 janvier 2011, lorsque leurs blindés se déploient dans le centre du Caire après des heures d'affronte

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant