Egypte : hommage aux victimes du crash de l'avion russe dans le Sinaï

le
0
Egypte : hommage aux victimes du crash de l'avion russe dans le Sinaï
Egypte : hommage aux victimes du crash de l'avion russe dans le Sinaï

Un an après la terrible catastrophe, l'Egypte a rendu hommage dimanche soir aux 224 victimes du crash d'un appareil russe dans le Sinaï, peu après son décollage de Charm-el Cheikh. Une première cérémonie a eu lieu dans la station balnéaire, au nord-ouest du pays, en présence du ministre égyptien de l'Aviation civile, du gouverneur de la province du Sinaï du sud et de l'ambassadeur de Russie. Une messe est donnée ce lundi matin dans l'église orthodoxe de Charm el-Cheikh.

Le ministre égyptien, Chérif Fathy, a présenté «une nouvelle fois ses condoléances» pour les vies perdues dans le drame. «Cette tristesse est toujours présente et ne partira jamais, mais les sages doivent en tirer les leçons pour éviter ces incidents à l'avenir», a déclaré l'ambassadeur russe Sergei Kirpichenko. Les deux hommes ont déposé une gerbe à la mémoire des victimes, dont les noms ont été lus.

 

Daech avait affirmé être à l'origine du crash, en ayant fait exploser une bombe à bord de l'avion de la compagnie charter russe Metrojet, tuant la totalité de ses 224 occupants. L'organisation djihadiste a affirmé avoir introduit la bombe en la dissimulant dans une canette de soda, et avoir agi en représailles aux frappes aériennes russes en Syrie.

 

 

Un coup dur pour le tourisme en Egypte

 

Quelques jours après le crash, la Russie avait suspendu tous ses vols à destination de l'Egypte, un coup dur pour le tourisme, secteur clé de l'économie du pays. La Grande-Bretagne, de son côté, avait suspendu ses vols à destination de Charm el-Cheikh. En novembre 2015, peu après le crash, le président russe Vladimir Poutine avait annoncé que les enquêteurs russes avaient trouvé des preuves de la présence d'une bombe à bord. Il avait promis de punir les responsables du drame.

 

L'enquête pour déterminer l'origine exacte de la dislocation de l'avion est toujours en cours. Et les vols depuis la Russie sont toujours ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant