Egypte et EAU derrière les raids aériens de Libye-Pentagone

le
0

WASHINGTON, 26 août (Reuters) - L'armée américaine pense que L'Egypte et les Emirats arabes unis sont responsables des raids aériens menés récemment par des avions non identifiés contre les positions d'une milice islamiste libyenne, a déclaré mardi le contre-amiral John Kirby, porte-parole du Pentagone. Plusieurs membres de l'administration américaine avaient déjà évoqué cette hypothèse la veille sous couvert de l'anonymat. Selon le New York Times, qui avait rapporté l'information un peu plus tôt, les deux pays ont mené ces raids sans consulter Washington. L'Egypte s'est contentée de mettre ses bases aériennes à disposition, tandis que les Emirats ont fourni les avions, les pilotes et le ravitaillement en vol, précise-t-il. Le Caire, qui mène une vaste campagne de répression contre ses propres mouvements islamistes depuis que l'armée a renversé le président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, nie toute implication militaire en Libye. Les Emirats arabes unis n'ont pour le moment fait aucun commentaire. Le gouvernement libyen dit quant à lui ignorer qui est à l'origine de ces raids, revendiqués par le général rebelle Khalifa Haftar, bien qu'il n'ai a priori pas les moyens nécessaires pour les mener. (Missy Ryan, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant