Egypte-Douze militaires tués par des djihadistes dans le Sinaï

le
0
 (Actualisé avec revendication de l'EI) 
    ISMAILIA, Egypte, 14 octobre (Reuters) - Douze membres des 
forces armées égyptiennes ont été abattus et six autres blessés 
lors de l'attaque d'un point de contrôle par des combattants du 
groupe Etat islamique (EI) dans la province du Nord Sinaï 
vendredi, indique l'armée égyptienne précisant que 15 activistes 
ont péri dans cette opération. 
    L'organisation djihadiste a revendiqué cette attaque 
affirmant avoir provoqué la mort de plus de 20 soldats sans 
subir de pertes. L'EI ajoute que ses combattants se sont en 
outre emparés d'armes et de munitions. 
    L'attaque s'est produite à 40 km de la ville de Bir al-Abd 
et constitue la première opération violente d'ampleur dans cette 
partie du Sinaï qui avait été, jusqu'à présent, épargnée par les 
attentats islamistes. 
    De sources sécuritaires et médicales, on précise que les 
assaillants disposaient de fusils d'assaut et d'armes de gros 
calibre. Les blessés ont été évacués vers un hôpital d'al Arich. 
    L'insurrection islamiste s'est développée dans la région peu 
peuplée du Sinaï depuis la chute du président Mohamed Morsi 
renversé par l'armée en juillet 2013. 
    Les insurgés ont fait alliance avec l'EI en 2014 et ont pris 
pour nom Ansar Baït al Makdis dans la province du Sinaï. Cette 
organisation est accusée de la mort de plusieurs centaines de 
soldats et policiers égyptiens. 
     
 
 (Yusri Mohamed; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant