Égypte : deux nouveaux décès et près de 1500 blessés

le
0
Au lendemain du drame qui a fait 74 morts dans un stade de football, de nouveaux affrontements ont opposé jeudi la police à des manifestants, à Suez et au Caire.

Sous le coup de la colère suscitée par la mort de 74 personnes mercredi après un match de football, la contestation par les manifestants des autorités égyptiennes est repartie de plus belle vendredi. L'une d'elle, à Suez dans le nord-est, s'est soldée par la mort de deux manifestants. Les deux hommes ont été tués par balle, selon des sources médicales, qui ajoutent qu'une trentaine de personnes ont en outre été blessées.

Des témoins ont rapporté que la police avait d'abord essayé de disperser avec des gaz lacrymogènes les centaines de manifestants qui tentaient d'investir les locaux de la direction de la sécurité à Suez, avant d'utiliser des balles réelles. Mais une source de sécurité a affirmé que les forces de l'ordre n'avaient pas tiré sur les protestataires, précisant que certaines des personnes ayant «attaqué» le bâtiment étaient elles-mêmes armées.

Morts asphyxiés

Le limogeage de la direction de la fédération égyptienne de football et des princi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant