Egypte : deux morts et plus de 200 arrestations lors de manifestations pro-Morsi

le
0
Egypte : deux morts et plus de 200 arrestations lors de manifestations pro-Morsi
Egypte : deux morts et plus de 200 arrestations lors de manifestations pro-Morsi

Deux personnes ont été tuées et 224 arrêtées vendredi dans des manifestations en Egypte, où des mouvements salafistes ont appelé à protester contre la destitution du président islamiste Mohamed Morsi il y a un an et demi. Peu avant, un général avait été assassiné par des hommes armés, une attaque revendiquée par des jihadistes.

Depuis que l'ex chef de l'armée et actuel président Abdel Fattah al-Sissi a destitué Mohamed Morsi en juillet 2013, les partisans du premier président égyptien élu démocratiquement sont la cible d'une implacable répression, qui s'est par la suite élargie à l'opposition laïque et libérale.

Le Front salafiste, qui soutient Mohamed Morsi et sa confrérie des Frères musulmans, avait appelé à manifester vendredi pour «renverser le pouvoir militaire». Mais les rassemblements ont été limités dans la capitale et rapidement dispersés par la police, qui avec l'armée s'est déployée au Caire et dans les grandes villes du pays.

Des heurts violents

Dans le quartier pauvre de Matariya, dans l'est du Caire, la manifestation a donné lieu à des heurts avec la police, qui ont fait deux morts, selon des responsables de la sécurité et de la santé. L'une des victimes a été tuée «d'une balle dans la poitrine», a indiqué le porte-parole du ministère de la Santé Hossam Abdel Ghaffar.

Selon un ami de la victime s'exprimant sous couvert de l'anonymat, il s'agissait d'un islamiste qui participait régulièrement à des manifestations anti-gouvernementales. «La police a tiré arbitrairement sur les manifestants», a-t-il assuré.

Le ministère de l'Intérieur a cependant affirmé que la police avait essuyé des tirs de la part des manifestants, précisant que l'un d'eux avait été arrêté en possession d'un fusil de chasse. Au total, 224 personnes ont été arrêtées, près de la moitié avant le début des rassemblements, et dix petites bombes ont été désamorcées par les artificiers, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant