Égypte : Beblawi, un premier ministre censé rassurer les Occidentaux

le
0
PORTRAIT - L'économiste Hazem Beblawi a accepté le poste de premier ministre en juillet, dès le renversement de Mohammed Morsi, il assume aujourd'hui la campagne de répression contre les Frères musulmans.

C'est le visage civil de l'état d'urgence égyptien. Monté en première ligne, le premier ministre Hazem Beblawi a proposé samedi de dissoudre purement et simplement la confrérie des Frères musulmans. «Il n'y aura pas de réconciliation avec ceux qui ont du sang sur les mains et ont violé la loi», a-t-il déclaré. Au soir de la journée sanglante du 14 août, qui a fait plus de 600 morts, il avait déjà assuré que la police avait agi avec «la plus grande retenue».

Cet économiste réputé, formé en France, s'est rangé sans ambiguïté dans le camp des éradicateurs. Il a pourtant failli devenir le premier ministre sous le président «Frère» Mohammed Morsi, renversé en juillet. En 2012, il a fait partie des deux ou trois noms retenus par Morsi. Des témoin...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant