Egypte : attaque meurtrière dans le Sinaï, Morsi visé par une enquête

le
0
Egypte : attaque meurtrière dans le Sinaï, Morsi visé par une enquête
Egypte : attaque meurtrière dans le Sinaï, Morsi visé par une enquête

Au moins trois morts et 17 blessés. Alors que de nouvelles manifestations sont prévues ce lundi en Egypte, une attaque meurtrière s'est produite dans la matinée dans le Sinaï. Un groupe de terroristes qui visait la police aurait frappé par erreur un bus transportant des ouvriers. Ces violences se poursuivent sur fond de négociations pour la constitution d'un gouvernement, tandis que Mohamed Morsi, le président déchu, serait interrogé dans le cadre de l'enquête sur les violences de ces dernières semaines.

Un bus attaqué dans la péninsule du Sinaï. Au moins trois personnes ont été tuées et 17 blessées lundi matin dans l'attaque par des hommes armés d'un bus transportant des ouvriers d'une cimenterie dans le nord de la péninsule du Sinaï, à Al-Arish. «Le bus a été attaqué à la roquette» précise un responsable de la sécurité. Le bilan a été confirmé par une source médicale, qui a précisé que «beaucoup de blessés étaient dans un état critique». Le groupe terroriste aurait visé un véhicule de police mais frappé celui des ouvriers par erreur selon un porte-parole militaire. Cette attaque est survenue quelques heures après des affrontements entre des hommes armés et l'armée égyptienne, près de la frontière israélienne.

Nouvelles manifestations lundi. Partisans et détracteurs du président islamiste déchu Mohamed Morsi ont appelé à de nouvelles manifestations lundi au Caire, alors que la formation définitive du gouvernement intérimaire devait être annoncée dans la semaine. La situation, depuis la destitution par l'armée de Morsi le 3 juillet, est suivie de très près à l'étranger. Le secrétaire d'État adjoint américain William Burns est arrivé dimanche au Caire pour une visite de deux jours, la première d'un haut responsable américain. «Il rencontrera des responsables du gouvernement par intérim ainsi que des responsables de la société civile et des entreprises», a indiqué le département ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant