Egypte : al-Beblawi nommé Premier ministre, El Baradei vice-président

le
0
Egypte : al-Beblawi nommé Premier ministre, El Baradei vice-président
Egypte : al-Beblawi nommé Premier ministre, El Baradei vice-président

Six jours après le renversement du président Mohamed Morsi, l'Egypte est parvenue à désigner un Premier ministre. L'économiste Hazem al-Beblawi, 76 ans, un ancien ministre des Finances, a été nommé ce mardi. Le prix Nobel de la paix Mohamed El Baradei, une figure de l'opposition laïque au président déchu, devient vice-président en charge des relations internationales.

La transition politique fait face à de nombreuses difficultés, au lendemain d'une journée marquée par la mort d'au moins 51 personnes lors d'une manifestation pro-Morsi au Caire. La déclaration constitutionnelle du président intérimaire Adly Mansour n'a convaincu ni les Frères musulmans, dont est issu l'ancien chef de l'Etat Mohamed Morsi, ni Tamarrod, le groupe à l'origine du renversement du régime. L'organisation d'élections législatives d'ici 2014 a notamment été annoncée. Une nouvelle Constitution sera en outre soumise à référendum, puis une présidentielle sera annoncée

Un nouveau Premier ministre. Après plusieurs jours de tergiversations, un nom est finalement sorti du chapeau. Exit l'ancien directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique et Prix Nobel de la Paix Mohamed El Baradei, exit l'ancien ministre des finances Samir Radwan, place à l'économiste libéral Hazem al-Beblawi. Cet homme de 76 ans occupait les postes de vice-Premier ministre et de ministre des finances en 2011, durant la période de transition sous la direction militaire qui a suivi la chute de Hosni Moubarak. El Baradei jouera tout de même un rôle de premier plan puisqu'il devient vice-président en charge des relations internationales, a-t-il ajouté.

La déclaration constitutionnelle jugée «dictatoriale» par les anti-Morsi. Le groupe Tamarrod, à l'origine du soulèvement qui a provoqué la chute de Mohamed Morsi, n'est pas du tout convaincue par le calendrier de la transition politique présenté dans la nuit de lundi à mardi par Adly Mansour. Cette ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant