Egypte : 49 morts dans les violences lors des manifestations

le
0
Egypte : 49 morts dans les violences lors des manifestations
Egypte : 49 morts dans les violences lors des manifestations

Au moins 49 personnes sont mortes ces dernières 24 heures en Egypte, où partisans du pouvoir et opposants, notamment islamistes, se sont rassemblés samedi pour le 3e anniversaire de la révolte de 2011. En outre, 247 personnes ont été blessées, précise ce dimanche un communiqué du ministère de la Santé. Le précédent bilan faisait état de 29 morts.

Le ministère de l'Intérieur a de son côté indiqué que 1079 personnes avaient été arrêtées en marge des défilés, alors que les nouvelles autorités mènent depuis la destitution du président islamiste Mohamed Morsi il y a sept mois, une implacable répression de toute manifestation de l'opposition. Samedi, les célébrations du troisième anniversaire de la révolte qui avait chassé Hosni Moubarak du pouvoir se sont donc transformées en manifestation à la gloire du général Abdel Fattah al-Sissi, chef de l'armée mais aussi ministre de la Défense et vice-Premier ministre d'autorités intérimaires, dont il a lui-même annoncé la mise en place avec la destitution de Mohamed Morsi début juillet.

Un millier de pro-Morsi tués depuis sept mois

Parallèlement, les opposants aux nouvelles autorités emmenés par les Frères musulmans, l'influente confrérie de M. Morsi, et les mouvements de la jeunesse, fer de lance de la révolte de 2011, ont été violemment dispersés par la police massivement déployée dans le pays, à grands renforts de grenades lacrymogènes et de tirs de fusil à pompe.

Depuis le 3 juillet, plus d'un millier de manifestants pro-Morsi ont été tués par les soldats et les policiers, ou par des partisans des nouvelles autorités installées par les militaires.

Dimanche, le président par intérim Adly Mansour a annoncé qu'une élection présidentielle serait organisée avant des législatives, levant les ambiguïtés sur le calendrier de la transition promise par l'armée début juillet. Pour les experts, l'organisation de l'élection présidentielle ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant