eGo transforme le corps en objet communicant

le
0
Gemalto, le numéro un mondial des cartes à puce, a couvé pendant sept ans son innovation.

Ouvrir sa voiture fermée à clé en touchant juste la poignée ou s'approprier un téléphone mobile qui n'est pas le sien en posant un seul doigt sur l'appareil sera bientôt possible. L'astuce ? Disposer d'une carte à puce spéciale, en cours d'élaboration, à condition qu'un «petit boîtier soit fermement attaché près du corps. Il peut être contenu dans une montre ou une ceinture» , explique Alain Rhelimi, scientifique de Gemalto, à l'origine du projet baptisé eGo.

Le corps sert de guide d'ondes : les informations sont échangées à partir du boîtier eGo, de la taille d'une carte à puce hermétique, qui renferme les droits numériques de l'utilisateur. Le «connecteur» pour échanger des informations devient alors la main de l'usager. Chaque jour, afin de personnaliser eGo, l'utilisateur devra s'identifier au moyen de ses empreintes digitales : donc pas de risque de vol.

Une minuscule batterie

«Tant que le boîtier est attaché près du corps, il n'est pas néce

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant