Egamo conforte son arrimage mutualiste dans sa gestion

le
0
(NEWSManagers.com) - Créée pour gérer l' intégralité des avoirs mobiliers de la MGEN, la société de gestion Egamo, qui vient de fêter ses trois ans, affiche désormais un encours de 2,5 milliards d' euros. Sur ce total, 250 millions d' euros, soit 10 %, sont gérés pour le compte d' une clientèle extérieure. Un montant qui semble valider la stratégie de la société d' ouverture à d' autres investisseurs.
De fait, il y a environ un an, Nicolas Demont, l' actuel directeur général d' Egamo, expliquait à Newsmanagers que la société souhaitait désormais proposer sa gestion à d' autres investisseurs et plus particulièrement aux mutuelles, " une population qui nous ressemble et que nous comprenons" . Depuis juin 2010, où elle gérait 2,1 milliards d' euros dont une centaine de millions pour l' extérieur, Egamo a annoncé la signature de plusieurs contrats de délégation, notamment avec La Mutualité de la Réunion ou la Mutuelle Générale Environnement et Territoires, ce qui renforce " l'arrimage mutualiste" de la maison. Un élément qui se retrouve dans un a priori de performance raisonnable et régulière, sans recherche d'une rentabilité maximale et risquée, la maîtrise du risque étant le pivot de la gestion de conviction pratiquée par l'entreprise.
Par ailleurs, Egamo continue de renforcer son équipe de gestion, désormais organisée par classes d' actifs (taux, actions et classes d' actifs diversifiantes). La partie taux sera notamment musclée avec l' arrivée en juin d' un gérant spécialiste de la gestion assurantielle. L'équipe compte à présent 15 personnes, dont 7 gérants, sachant qu'un assistant de gestion a été recruté au début de cette année, indique à Newsmanagers Charles Bouffier, directeur général délégué. De fait, Egamo gère surtout les taux en direct et se repose sur la multigestion pour les classes d'actifs " diversifiantes" comme les matières premières, la dette et les actions émergentes, l'alternatif et les actions internationales.
La société a aussi noué un contrat avec Vigeo qui lui permet de mettre en ?uvre au sein de ses portefeuilles des critères extra-financiers. Elle est de plus signataire (depuis la fin du premier semestre 2010) des Principes de l'investissement responsable des Nations-Unies (UN-PRI).

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant