Efimmo: un parc immobilier qui augmente de 26% en 2012

le
0

Soutenue par sa collecte, la SCPI souhaite optimiser ses résultats. Outre ses investissements, de nombreux travaux sont programmés afin d'anticiper les nouvelles normes environnementales ou encore, satisfaire aux besoins de ses locataires.

L'acquisition récente pour 23 M€ de l'immeuble Altaïr (Clichy) par Efimmo offre à nouveau à la SCPI l'occasion de se doter d'un bien de qualité à des bonnes conditions locatives.

Se développant sur 4240 M2 d'espaces modulables et situé dans la zone d'aménagement "Espace Clichy", l'investissement s'inscrit dans une politique d'investissements visant "la performance à long terme, la sécurité des flux locatifs et la mutualisation des risques".

Au cours du dernier exercice, la collecte nette a atteint 90 M€. Dans un contexte où la demande en parts a été bien plus forte que l'offre, la fluidité du marché secondaire a été bien assurée.

Le délai moyen de remboursement s'est effectué sous 2 semaines sans qu’aucune demande de retrait n'aie jamais été en suspens" indique Sofidy.

L'année 2012 a été marquée également par un important programme d'investissement (125,9 M€) qui a permis au patrimoine d'Efimmo de progresser de 26% en valeur. Ces investissements financés par un recours modéré à l'endettement (la dette bancaire s’élève à 55,8 M€ soit moins de 10 % de la capitalisation) ont été réalisés sur le cœur de cible de la SCPI : les bureaux à Paris et en 1ère couronne (89,6%).

En diversification, Efimmo a consacré 13 M€ (10,4%) en biens commerciaux. Au total, les efforts de la SCPI sur des locaux déjà loués à des loyers égaux ou de préférence inférieurs aux valeurs locatives du marché ont offert une rentabilité moyenne immédiate des investissements 2012 à 6,0% : "une bonne performance au regard des standards actuels du marché et de la qualité des biens acquis".

En terme locatif, le taux d’occupation financier moyen s’établit à 92,14 % en 2012 contre 91,41 % en 2011. Dans une économie incertaine" la variation entre loyers précédents et nouveaux loyers obtenus, les indemnités de déspécialisation et droits d’entrée obtenus sur les nouveaux baux étalées sur 9 ans" ont conduit à une baisse des revenus locatifs limitée à 0,8 %" constate la société de gestion.

Par ailleurs, sensibilisé aux enjeux environnementaux Efimmo travaille à l’analyse technique de son patrimoine accompagnée de diagnostics de performance énergétique (235 diagnostics réalisés depuis 2 ans). De même pour améliorer son taux d'occupation, la SCPI établit chaque année un plan à 5 ans de travaux. Ambitieux, il se mesure à l'aune d'un taux de provision pour grosses réparations porté depuis le 1er juillet 2009 de 5 % à 6 % des loyers HT (facturés ou théoriques pour les locaux vacants).

Le deuxième trimestre 2013 confirme la stratégie mise en place par Efimmo. La collecte nette atteint 16,4M€. Elle a permis l'acquisition de bureaux déjà loués à Guyancourt (37,1 M€).

Sofidy entrevoit une fourchette prévisionnelle de dividende annuel comprise entre 11,90 € et 12,50 €. Reste que ce montant, au mieux dans la ligne de celui de 2012, (12,4€ dont 0,52€ de réserve des plus values) doit être encore affiné au cours des prochains trimestres.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant