Efimmo baisse son 3ème acompte sur dividende

le
0

Malgré sa politique active d'investissement et d'arbitrages, Efimmo a baissé le montant de son 3ème acompte sur dividende. Après avoir atteint en 2009 son point haut en terme de rémunération, la SCPI éprouve depuis plusieurs années des difficultés à maintenir sa distribution passée.

L'exercice 2012 a été marqué pour Efimmo (Sofidy) par un important programme d’investissement (125,9 M€) sur son cœur de cible: les bureaux déjà loués à Paris et en 1ère couronne. En plus de délivrer une rentabilité immédiate de 6% «une bonne performance au regard des standards actuels du marché et de la qualité des biens», ces acquisitions ont permis d’accroitre le patrimoine de la SCPI de 27 % en valeur par rapport à 2011 et donc d'en assurer une meilleure mutualisation du risque locatif.

2013 poursuit encore cette politique en privilégiant les zones réputées pour leur dynamisme tertiaire, la fluidité du marché de bureaux et la qualité de leur desserte en transport qui assureront la sécurité des flux locatifs recherchée.

Ainsi au 3ème trimestre, Efimmo 1 a principalement investi dans un immeuble de bureaux récents et loués à Clichy (24,5M€) tandis qu'elle cédait des actifs «secondaires» ou vacants à Lisses ou à Lyon (3,3M€). A l'activité d'investisseur, s'ajoute celle de la gestion. Après un court trou d'air au second trimestre, Efimmo a redressé sensiblement la barre. Son taux d'occupation financier atteint 91,57 %.

En terme de revenu, Sofidy a versé fin octobre 2013 2,76€ au titre de son troisième acompte ordinaire sur dividende de l’exercice. Ce montant représente une baisse de 4,2% par rapport aux 2 trimestres précédents (2,88€). Toutefois, Efimmo prévoit une distribution exceptionnelle de 0,80 € prélevée sur la réserve des plus-values réalisées sur cessions d’immeubles envisagée le 12 décembre prochain. Selon les prévisions de la société de gestion, elle porterait le dividende par part à 12,08€ pour 2013 contre 12,40€ en 2012, soit un repli de 3,2%.

Plus ennuyeux pour les associés, Efimmo semble avoir des difficultés pour renouer avec la distribution des années précédentes. Depuis son point haut atteint en 2009 où elle avait distribué 13,52€, la SCPI rabote chaque année sa rémunération. Pour mémoire, elle s'élevait à 13,14€ en 2010, 12,76€ en 2011. Au bout du compte, en l'espace de 4 ans, la rémunération d’Efimmo a diminué de quelques 10%... le tout, pour un prix de souscription stable de 225€.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant