Effondrement d'un immeuble en Inde : au moins treize morts

le
0
Effondrement d'un immeuble en Inde : au moins treize morts
Effondrement d'un immeuble en Inde : au moins treize morts

Au moins treize ouvriers ont trouvé la mort dans l'effondrement d'un immeuble en construction en Inde, dans le village de Canacona, situé dans l'Etat touristique de Goa. Un bilan tragique qui pourrait s'alourdir, quelque 40 ouvriers étant encore bloqués sous les décombres. L'édifice faisait cinq étages. Une cinquantaine d'ouvriers travaillaient sur le site lorsque le drame est survenu. 

Une procédure contre le constructeur

Les recherches ont d'ores et déjà commencé pour retrouver les survivants, à l'aide de pelleteuse et de bulldozers. Certains résidents tentent également de dégager des survivants à mains nues. Les renforts de l'armée sont même attendus. Le responsable de l'Etat de Goa a assuré : «Nous allons immédiatement arrêter le constructeur et les responsables municipaux qui ont approuvé la construction à cet endroit». Et d'ajouter qu'il «suivait personnellement la situation». Le responsable a enfin précisé que la police avait déjà engagé une procédure contre les personnes impliquées dans la construction de l'immeuble.

Des photos de l'effondrement circulent sur Twitter

PHOTO: Collapsed construction in #Goa was three-storey building of so-called Ruby Residency pic.twitter.com/bVUTasjgl8 http://t.co/bHtp3wNP4s? RT (@RT_com) January 4, 2014

Building collapses in #Goa India, at least 8 dead. Was only in Goa last year, my thoughts with the locals affected... pic.twitter.com/8d2n08yLba? Laurence Meyler (@lmeyler) January 4, 2014

D'autres précédents en Inde

En septembre dernier, un immeuble résidentiel s'était déjà effondré comme un château de cartes à Bombay, causant la mort de plus de 60 personnes. Il s'agissait du quatrième immeuble à s'écrouler en six mois.

Un phénomène dramatique et notable notamment dans la mégapole de 18 millions d''habitants, où des bâtiments sont souvent construits illégalement et dans la précipitation. Selon le quotidien britannique The ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant