Effets secondaires du Protelos : Servier dément les accusations

le
0
Libération révèle que le laboratoire, déjà mis en cause dans l'affaire du Mediator, a falsifié des documents relatifs à un médicament contre l'ostéoporose

Le laboratoire Servier, déja englué dans l'affaire du Mediator, a falsifié des documents relatifs au Protelos, un médicament contre l'ostéoporose, affirme mercredi Libération, qui s'appuie sur un rapport de l'Agence européenne des médicaments (EMA).

«Un autre front judiciaire menace le laboratoire Servier», écrit Libération qui «révèle les conclusions d'un rapport d'inspection de l'Agence européenne des médicaments sur le système de pharmacovigilance du labo». Ce rapport, poursuit le quotidien, «conclu que Servier a caché aux autorités de santé des cas d'effets secondaires du Protelos». «Ce document accablant est aujourd'hui entre les mains des juges». Il a été réalisé par l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) à la demande de l'EMA.

«D'après les conclusions de cette enquête, le labo a commis huit ‘écarts majeurs' et deux ‘écarts critiques', c'est-à-dire des ‘violations' et des ‘violations graves' de la régle

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant