Effectifs, polices municipales, vidéo, des questions qui fâchent 

le
0
Un certain nombre de points, évoqués dans le rapport de la Cour des comptes, agacent la Place Beauvau. Revue de détail.

La baisse de la délinquance résulterait de «l'amélioration par les constructeurs autos des dispositifs contre les vols»

«Raccourci trompeur, d'autant plus qu'une telle affirmation ne fait l'objet d'aucune démonstration sérieuse...», rétorque Claude Guéant. «Contrairement aux allégations des rapporteurs», le ministre de l'Intérieur défend ses troupes en expliquant le repli des crimes et délits par «les efforts de mobilisation des services et l'efficacité des services d'enquêtes». Entre 2002 et 2009, le nombre des infractions révélées par l'activité des services est passé d'environ 200.000 à 290.000, soit un bond de 46 %.

L'essor des polices municipales serait lié à une «forme de recul» des missions de surveillance générale par l'État

«Manifestement, tout en prenant acte de la place prise par les polices municipales en France, la Cour semble mésestimer leur rôle et leur importance», insiste Claude Guéant. «Je conteste vigoureusement

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant