EELV soutient les opposants au projet de Notre-Dame-des-Landes

le
0
EELV SOUTIENT LES OPPOSANTS AU PROJET D'AÉROPORT À NOTRE-DAME-DES-LANDES
EELV SOUTIENT LES OPPOSANTS AU PROJET D'AÉROPORT À NOTRE-DAME-DES-LANDES

NOTRE-DAME-DES-LANDES, Loire-Atlantique (Reuters) - Plusieurs responsables d'Europe Ecologie-Les Verts, dont Emmanuelle Cosse et Cécile Duflot, se sont rendus mercredi à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) pour témoigner leur "soutien indéfectible" aux opposants au projet d'aéroport.

La délégation d'EELV a effectué cette visite alors que les travaux sont en passe de reprendre après deux ans de suspension, comme l'a réaffirmé le Premier ministre, Manuel Valls, à l'Assemblée nationale.

"Ce projet n'a aucun sens, il est anti-écologique et inutile économiquement", a déclaré aux journalistes Cécile Duflot, co-présidente du groupe écologiste à l'Assemblée nationale, après avoir rencontré les militants de l'Acipa, principale association d'opposants historiques au projet d'aéroport.

"Une opération de communication indigne est en train d'être menée, qui consiste à dire que les paysans qui cultivent ces terres depuis des générations sont une minorité violente, est un parfait scandale", a ajouté la députée de Paris.

Lors de la séance de questions au gouvernement, Manuel Valls a jugé qu'il était " inacceptable et inimaginable qu'une minorité d'individus ultra-violents puissent empêcher l'application des décisions de justice et aller contre l'intérêt général".

A Notre-Dame-des-Landes, Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV, s'est défendue de faire de la "politique politicienne" à l'approche des élections régionales.

"L'engagement contre Notre-Dame-des-Landes, il n'est pas récent: cela fait des dizaines d'années que les militants écologistes sont engagés aux côtés d'habitants du coin", a-t-elle dit aux journalistes.

"Nous allons poursuivre cette lutte longue, harassante, coûteuse en termes d'énergie et de moral, comme nous l'avons menée dans l'ombre pendant des années", a ajouté Emmanuelle Cosse.

Le déplacement de cette délégation d'EELV survient après l'annonce vendredi de la relance des marchés publics relatifs à la desserte routière du projet d'aéroport, qui étaient suspendus depuis deux ans.

Un appel d'offres en ce sens a été publié sur le Bulletin officiel des annonces des marchés publics (BOAMP) pour des "travaux de débroussaillage, de rétablissements d'accès et de clôtures de la desserte routière de l'aéroport du Grand Ouest".

Les candidatures devront parvenir avant le 23 novembre prochain, y est-il précisé.

(Guillaume Frouin, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant