EELV ne veut plus de gendarmes à Notre-Dame-des-Landes

le
1
EELV VEUT L'ARRÊT IMMÉDIAT DES OPÉRATIONS POLICIÈRES À NOTRE-DAME-DES-LANDES
EELV VEUT L'ARRÊT IMMÉDIAT DES OPÉRATIONS POLICIÈRES À NOTRE-DAME-DES-LANDES

PARIS (Reuters) - La "commission de dialogue" sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, annoncée samedi par Jean-Marc Ayrault pour apaiser les tensions, doit s'accompagner d'un arrêt immédiat des opérations policières, estime Europe Ecologie-Les Verts.

La formation écologiste a demandé mardi au gouvernement des garanties sur la composition et la feuille de route de cette commission, dont elle attend une remise à plat du projet de futur aéroport de Nantes, qui fait l'objet d'une contestation politique et sur le terrain croissante depuis un mois.

Le secrétaire national d'EELV, Pascal Durand, qui sera reçu mercredi par François Hollande sur un autre dossier, a écrit lundi au président pour lui demander de réserver "un instant" de cet entretien à la question de Notre-Dame-des-Landes.

"Nous avons pris acte avec satisfaction" de l'annonce de la création d'une commission de dialogue, a-t-il déclaré mardi.

"Pour autant, nous avons regretté (...) que les opérations policières en parallèle de cette annonce de la commission de dialogue ne soient pas immédiatement arrêtées", a-t-il ajouté devant la presse. "Pour que cette commission fonctionne, (...) il faut que la situation sur place soit apaisée."

Le gouvernement français a proposé lundi aux opposants au projet de "stopper les interventions de gendarmerie sur site" en contrepartie du "gel des constructions illégales" sur la zone du futur aéroport. Il leur a par ailleurs concédé un délai de six mois pour le début des travaux de défrichement, qui devaient commencer en janvier prochain.

Deux jours après l'annonce de la mise en place d'une commission de dialogue par le Premier ministre, la porte-parole du Parti socialiste a affirmé lundi que "dans tous les cas de figure, ce projet se fera".

Des propos jugés "regrettables" par François de Rugy, co-président du groupe écologiste à l'Assemblée nationale.

Mais "pour EELV et pour l'ensemble du mouvement écologiste, ce qui se passe à Notre-Dame-des-Landes n'est pas l'enjeu d'une lutte idéologique ou un point de fixation", a souligné Pascal Durand, qualifiant le projet "d'aberration absolue".

Les écologistes estiment que depuis la déclaration d'utilité publique du projet, en 2009, les circonstances ont changé, rendant nécessaires de nouvelles études.

La formation réfute notamment tout problème de saturation ou de sécurité de l'actuel aéroport de Nantes, et dénonce un projet qui, en bétonnant 1.665 hectares, est contraire d'après elle à l'objectif gouvernemental de lutte contre l'artificialisation des sols.

Cinq procédures juridiques sont en cours contre le projet et une sixième sera déposée si les travaux commencent, souligne-t-elle, suggérant de suspendre le projet d'aéroport tant que des voies de recours sont possibles.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • patr.fav le mardi 27 nov 2012 à 15:20

    et le peuple vaincra !!!!!