EELV : malaise chez les écolos

le
0
Le tournesol, l'emblème d'Europe Écologie-Les Verts.
Le tournesol, l'emblème d'Europe Écologie-Les Verts.

"J'ai le sentiment d'assister à une immense régression. Nous avons abandonné notre fonction de lanceurs d'idées pour un parti comme les autres, obsédé par ses jeux d'appareil." La critique est lourde, d'autant plus qu'elle vient de Noël Mamère, un membre historique de la mouvance verte, ancien candidat à la présidentielle, qui justifiait mercredi son départ d'EELV dans les colonnes du Monde.Europe Écologie-Les Verts, "un parti comme les autres" ? Comprendre : une formation politicienne où règnent les "calculs" et les "clans", loin des Français et, surtout, loin de son projet fondateur l'écologie. Bien sûr, certains des anciens collègues du député Vert relativisent la portée de son acte. "Une démarche personnelle" et "isolée", soutient ainsi François de Rugy, coprésident du groupe EELV à l'Assemblée. "C'est un acte isolé", insiste Christophe Najdovski, candidat à la mairie de Paris. "Ras-le-bol" Le mal serait donc individuel, Noël Mamère n'aurait fait qu'un coup d'éclat de plus. Circulez, tout va bien dans la maison verte. Sauf que cette posture de l'autruche n'est pas partagée par tout le monde. Certains voient dans ce départ la manifestation d'un mal plus profond. "Il a raison sur le fond, même s'il est comptable de plusieurs de ses propres critiques", analyse Lucas Nedelec. Le chef de file des Jeunes écologistes sent le "ras-le-bol" monter à cause de l'image que renvoie son parti, toujours en train de faire "le grand...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant