EELV - Écotaxe : démissions impossibles

le
4
Il est peu probable que les Verts du gouvernement claquent la porte.
Il est peu probable que les Verts du gouvernement claquent la porte.

Accablés par la suspension de l'écotaxe, les membres d'EELV, qui critiquent régulièrement les renoncements du gouvernement en matière d'écologie, n'ont pas encore décidé des suites politiques à donner après ce nouveau camouflet. Mais il est pour l'instant peu probable, voire inenvisageable, que la ministre de l'Égalité des territoires et du Logement, Cécile Duflot, et le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement, Pascal Canfin, quittent le gouvernement. Selon un récent sondage, une majorité de Français (56 %) estime pourtant que les écologistes devraient quitter le gouvernement. "Les deux ministres vont faire des pirouettes cacahouètes, car ils sont très emmerdés. Ils feront semblant d'être mécontents, mais ils ne démissionneront pas", soupire un cadre du parti.

Si Cécile Duflot ne s'est pas exprimée, Pascal Canfin a tenté d'apaiser la situation ce mardi par un tweet qui ne laisse pas de doute sur sa solidarité vis-à-vis de ses collègues ministres, jugeant qu'il fallait "utiliser le temps du dialogue apaisé pour assurer les conditions de réussite de cette réforme utile".

Chez les écologistes, seul Noël Mamère - qui a quitté fin septembre Europe Écologie-Les Verts (EELV) dont il dénonçait régulièrement les renoncements face aux décisions du gouvernement - a réclamé des têtes. Il s'est dit mardi "accablé" par la décision d'ajourner l'écotaxe, y voyant "le peu de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le mardi 29 oct 2013 à 20:22

    J'aurais espéré qu'ils démissionnent... La place doit être vraiment bonne. aucune fierté, s'accrocher à son job de peti télégraphiste.

  • pichou59 le mardi 29 oct 2013 à 20:18

    très bien -

  • yt75 le mardi 29 oct 2013 à 20:05

    Qualifier en permanence ces taxes d’"écologiques", n'est certainement pas la meilleure manière de communiquer l'étendue et urgence du problème ... :http://blogs.mediapart.fr/blog/yt75/030713/transition-energetique(c'est à dire le fait que même si l'on préfère la valse des étiquettes financières, la crise est surtout un monstrueux choc pétrolier qui ne fait hélas que commencer).

  • frk987 le mardi 29 oct 2013 à 17:15

    Ah non, tout mais pas leur démission, c'est la meilleure propagande anti-socialo qui existe.