EELV écarte tout départ du gouvernement dans l'immédiat

le
19
EELV ÉCARTE UN DÉPART DU GOUVERNEMENT DANS L'IMMÉDIAT
EELV ÉCARTE UN DÉPART DU GOUVERNEMENT DANS L'IMMÉDIAT

PARIS (Reuters) - Le secrétaire national d'Europe-Ecologie-Les-Verts (EELV) Pascal Durand a écarté lundi tout départ des écologistes du gouvernement avant l'ouverture de la conférence environnementale de vendredi tout en demandant à François Hollande d'arbitrer d'ici là en faveur de "véritables changements".

Le chef de l'Etat a exclu dimanche soir sur TF1 une augmentation de la taxe sur le diesel dès 2014, réclamée par les écologistes, tout en réaffirmant vouloir s'engager dans la transition énergétique.

Une position dénoncée par le député EELV Noël Mamère qui menace dans un entretien à Sud-Ouest publié lundi de quitter le parti si les deux ministres EELV, Cécile Duflot et Pascal Canfin, ne quittaient pas le gouvernement à la suite de ce qu'il voit comme un désaveu présidentiel.

Pour Pascal Durand, qui a donné dimanche au gouvernement six jours pour s'engager concrètement en faveur de la transition écologique, la question d'un départ du gouvernement ne se pose pas dans l'immédiat.

"Ca fait un an qu'on nous demande en permanence si on veut quitter ou ne pas quitter le gouvernement, moi j'ai toujours refusé de poser cette question en disant 'nous sommes dans cette majorité et nous avons vocation à la faire réussir'", a-t-il dit sur France Inter, démentant tout divorce avec les socialistes.

"Ce qui se pose, c'est ce que va dire le président de la République dans six jours", a-t-il ajouté. "Il a encore dit hier soir que l'écologie était une opportunité."

"Il y a des éléments contraires et nous demandons au président de la République d'arbitrer en faveur des véritables changements", faute de quoi la France ratera "le train de la transition énergétique", a-t-il souligné.

"Nous considérons que comme dans nombre de pays la transition écologique a créé des centaines de milliers d'emplois et surtout qu'elle n'est pas dans un rêve, pas dans une projection des avions solaires, elle est concrète là maintenant tout de suite", a-t-il encore dit.

Marine Pennetier, édité par Pierre Sérisier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodan3 le mardi 17 sept 2013 à 20:58

    bah faut pas décon.ner, la soupe est grasse et les avantages nombreux, çà vaut bien quelques couleuvres ......!!!

  • raich2 le lundi 16 sept 2013 à 14:26

    Etre écologiste c'est une façon devoir ou de vivre les choses.Malheureusement ceux qui sont au gouvernement ne sont écolo que par l'étiquette qu'ils se sont attribuées et surtout par l'attrait du poste ministériel qu'ils occupent. Pauvre écologie tu es détournée de ta fonction première.

  • M1693744 le lundi 16 sept 2013 à 11:42

    c'est des pellicules sur la veste en photo ?

  • knbskin le lundi 16 sept 2013 à 11:36

    L'écologie n'a rien de "de gauche", nebraska ... Mon groupe de Business Angels finance plusieurs entreprises "écologiques", qui reposent sur des innovations et des brevets de haute technologie et travaillent concrètement à la "transition énergétique". Les écologiste en parlent beaucoup, mais on n'a jamais vu un écolo déposer un brevet, isnt'it ?

  • jean.e le lundi 16 sept 2013 à 11:36

    hihi c est ca leur ultimatum mort de rirele ridicule ne tu pas

  • nebraska le lundi 16 sept 2013 à 11:31

    Ce ne sont que des opportunistes et rien de plus. Quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi l'écologie doit ABSOLUMENT etre de gauche ??? Je suis de droite et j'adore la nature et l'espèce animale bien plus que l'espèce humaine.

  • frk987 le lundi 16 sept 2013 à 11:23

    Bien trop contents d'avoir des subventions pour leurs assocs de c..

  • daya le lundi 16 sept 2013 à 11:22

    cassez-vous pauv'cons!

  • lorant21 le lundi 16 sept 2013 à 11:02

    Ouf, on y avait cru! :-)

  • knbskin le lundi 16 sept 2013 à 10:52

    C'est la gamelle qu'il nous faut ! ;)