Edward Snowden s'installe dans la durée en Russie

le
0
Edward Snowden s'installe dans la durée en Russie
Edward Snowden s'installe dans la durée en Russie

L'ex-collaborateur du renseignement américain Edward Snowden a obtenu jeudi de pouvoir rester trois années de plus en Russie, où il avait été admis dans des conditions rocambolesques il y a un an, après avoir révélé l'ampleur de la surveillance électronique exercée par les Etats-Unis.L'ancien consultant de l'Agence nationale de sécurité (NSA) américaine "a obtenu le droit de résidence pour trois ans" sur le sol russe, à compter du 1er août dernier, a indiqué son avocat Anatoli Koutcherena au cours d'une conférence de presse à Moscou.Edward Snowden a été inculpé aux États-Unis d'espionnage et de vol de documents appartenant à l?État, pour avoir transmis à la presse des dizaines de milliers de documents prouvant l'étendue des activités de la NSA, suscitant alors de très fortes tensions entre les États-Unis et leurs alliés.Si les autorités américaines lui ont retiré son passeport, Edward Snowden jouit désormais en Russie d'un statut ordinaire, celui d'un ressortissant étranger doté d'un permis de résidence de trois ans, qui lui permet de travailler où il veut en Russie et de se déplacer librement à l'étranger."Dans un avenir plus lointain, Edward Snowden devra décider s'il souhaite vivre en Russie comme citoyen russe, ou retourner aux Etats-Unis", a relevé son conseil."Le permis de résidence ouvre à son bénéficiaire presque tous les droits d'un citoyen russe. Ce nouveau statut accroît considérablement les droits de Snowden", a déclaré un expert juridique russe en la matière, Vladimir Volokh, cité par l'agence russe de presse Ria Novosti.L'avocat de Snowden a déclaré ne pas avoir connaissance de la récente demande d'extradition de son client faite par les Etats-Unis, ni de discussions entre Moscou et Washington sur ce point.Edward Snowden bénéficiait jusqu'à présent d'un statut plus précaire, en tant que détenteur d'un droit d'asile pour un an, octroyé après avoir passé plus ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant