Edward Snowden n'est pas le bienvenu en Russie, dit Poutine

le
0

MOSCOU (Reuters) - Edward Snowden, l'informaticien à l'origine des révélations sur le programme de surveillance américain Prism, n'est pas le bienvenu en Russie, a assuré lundi Vladimir Poutine, qui s'est dit solidaire des Etats-Unis dans cette affaire.

Le président russe a toutefois réaffirmé que Moscou n'avait aucune intention de le remettre aux autorités américaines, qui le recherchent pour espionnage.

Arrivé il y a huit jours en Russie, l'ancien consultant en informatique de l'Agence de sécurité nationale (NSA) se trouverait toujours dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo.

Selon une source proche des services de l'immigration, il a demandé l'asile politique à la Russie. L'informaticien américain l'a également demandé à l'Equateur.

Pour la deuxième fois en moins d'une semaine, Vladimir Poutine a assuré qu'Edward Snowden ne coopérait pas avec les services de renseignement russes et a souhaité qu'il quitte le pays aussi vite que possible.

"S'il veut rester ici, il y a une condition : il doit cesser son travail visant à nuire à notre partenaire américain, aussi étrange que cela puisse sonner dans ma bouche", a-t-il dit, s'adressant à la presse en marge d'une conférence des pays exportateurs de gaz à Moscou.

Interrogé sur les rumeurs annonçant le départ d'Edward Snowden avec l'une des délégations présentes pour l'occasion, le président russe a dit tout ignorer d'un tel projet. Ses homologues bolivien et vénézuélien participaient à la conférence.

Selon Nikolaï Patrouchev, secrétaire du Conseil de sécurité du Kremlin cité par l'agence de presse RIA Novosti, Vladimir Poutine et Barack Obama ont invité leurs services de sécurité à trouver une solution à cette affaire, ce qui ne sera pas aisé, souligne-t-il. Iouri Ouchakov, un conseiller du président russe, a toutefois assuré que ce dernier n'avait pas évoqué le sujet avec son homologue américain.

Alissa de Carbonel, Alexei Anishchuk et Steve Gutterman, Pascal Liétout et Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant