Edward Snowden élu recteur de l'Université de Glasgow

le
0
Edward Snowden élu recteur de l'Université de Glasgow
Edward Snowden élu recteur de l'Université de Glasgow

L'ancien consultant de la l'Agence américaine de sécurité NSA, Edward Snowden, inculpé d'espionnage aux Etats-Unis et réfugié en Russie, a été élu au poste purement honorifique de recteur de l'université de Glasgow, a annoncé mardi la faculté écossaise sur son compte twitter.

Edward Snowden avait accepté l'invitation d'un groupe d'étudiants à se présenter à ce poste. Il  s'est dit  «humblement honoré» par la confiance des étudiants  via  un communiqué au journal britannique« The Guardian» : «Dans un monde ou tant de nos pensées, de nos projets sont partagés sur les Internets, la question de la surveillance de masse par les Etats, n'est pas seulement une question de vie privée mais une liberté fondamentale à préserver» a-t-il affirmé. 

L'ancien consultant a été préféré à l'ancien champion cycliste écossais Graeme Obree, à l'écrivain Alan Bissett et à l'ecclésiastique Kelvin Holdsworth. Il succède à l'ancien dirigeant du parti libéral démocrate britannique, Charles Kennedy. Parmi les précédents recteurs figurent également Winnie Mandela et le lanceur d'alerte israélien Mordechai Vanunu.

«Nous sommes ravis de voir Edward Snowden élu nouveau recteur de l'université de Glasgow», ont également écrit dans un communiqué le groupe d'étudiants qui l'avait sollicité. «Nous avons une grande et noble tradition d'effectuer des déclarations importantes par l'intermédiaire de nos recteurs», a poursuivi le groupe. Par cette élection, «nous montrons à Edward Snowden et aux autres lanceurs d'alerte courageux que nous sommes solidaires avec eux, peu importe où ils se trouvent».

And the students have spoken and chosen Edward Snowden as their new rector. #gurector pic.twitter.com/6WEfzOJc88? Glasgow University (@GlasgowUni) February 18, 2014

«Dans les semaines qui viennent, nous allons continuer à faire campagne pour que la NSA et le GCHQ cessent leurs atteintes à notre droit ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant