Education : voici les nouveautés de la rentrée

le
0
Education : voici les nouveautés de la rentrée
Education : voici les nouveautés de la rentrée

« Une phase de consolidation. » C'est ainsi que Najat Vallaud-Belkacem a qualifié, hier, la rentrée des classes 2015 devant les recteurs et cadres dirigeants de l'Education nationale. Après la refondation lancée par Vincent Peillon en 2012, qui a manqué de s'écrouler sous la polémique des rythmes scolaires, la ministre entend stabiliser l'édifice et « donner à voir les pratiques qui changent ». Vu du banc de l'élève, c'est en maternelle que les nouveautés sont les plus palpables (lire ci-dessous). Dans les collèges et les écoles en difficulté va aussi se déployer la nouvelle carte des réseaux d'éducation prioritaire et une série de mesures censées lutter contre le décrochage scolaire et pour la « transmission des valeurs républicaines ».

Manifs à prévoir

Les profs, eux, ont besoin d'être convaincus. Au collège, la contestation continue contre la réforme des programmes et des enseignements. Ce projet, prévu pour 2016, pourrait encore faire trembler l'école sur ses bases -- manifs à prévoir ! Au primaire aussi, les instits font grise mine. Et tous s'inquiètent de la faible cadence de création des 60 000 postes promis pour 2017. « A presque deux tiers du quinquennat, le compte n'y est pas », taclait hier Sébastien Sihr, le secrétaire général du principal syndicat des professeurs des écoles, le Snuipp. Selon lui, « la Rue de Grenelle semble obnubilée par la réforme du collège et le primaire passe au placard ».

Les principales nouveautés

Une appli contre les absences.  On connaissait le SMS qui informe en direct les parents quand leur collégien sèche le cours de maths ou d'allemand. Voici maintenant l'application sur smartphone (ou sur l'ordinateur du bureau), qui permet de consulter à distance les absences, mais aussi les punitions et les sanctions récoltées par son enfant au collège et au lycée. Au cas où un élève cacherait au regard des adultes son carnet de correspondance truffé ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant