Éducation : Twitter s'invite dans les dictées

le
0
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

L'apprentissage scolaire transformé par la technologie. Europe 1 révèle sur son site qu'une trentaine de professeurs en France pratiquent désormais la "twictée" dans leurs salles de classe. Lancés par Fabien Hobart, un conseiller pédagogique de Seine-et-Marne, et popularisés par Régis Forgione, un enseignant, ces exercices 2.0 sont organisés en réseau avec d'autres classes.Grâce au compte Twitter qu'ils ont créé pour leur classe, les professeurs soumettent une phrase de dictée à leurs élèves qui les comparent ensuite au sein de petits groupes. Les élèves envoient alors - le plus généralement par message privé - la phrase qu'ils jugent correcte à une autre "twittclasse". Cette dernière doit trouver les fautes et les expliquer en un tweet, soit 140 caractères.Loin d'un outil-gadgetLes "twictées" présentent plusieurs avantages. Cité par Europe 1, Régis Forgione rappelle qu'"expliquer les erreurs des autres permet d'intégrer soi-même les règles d'orthographe". Le travail est d'autant plus intéressant que les élèves doivent faire preuve de beaucoup de concision et de clarté pour expliquer les fautes. Twitter est donc loin de n'être qu'un outil-gadget choisi pour garder l'attention des élèves, les stimuler.Pour que le système marche, les enseignants ont toutefois dû imposer certaines règles, notamment l'interdiction de publier des erreurs dans un tweet et l'obligation de faire relire le message à l'enseignant. Si certains pourront...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant