Éducation : qui se souvient que Hollande voulait "refonder l'école" ?

le
7
Les programmes ont un an de retard : ceux de maternelle sont entrés en vigueur en septembre 2015 et ceux du CP à la troisième s'appliqueront à la rentrée 2016.
Les programmes ont un an de retard : ceux de maternelle sont entrés en vigueur en septembre 2015 et ceux du CP à la troisième s'appliqueront à la rentrée 2016.

Ce devait être l'une des grandes affaires du quinquennat de François Hollande. La refondation de l'école était annoncée avec tambours et trompette dès juillet 2012. Elle devait être menée par un ministre compétent et déterminé et qui disposerait du temps nécessaire. Las, trois ministres et près de quatre ans plus tard, la déception est consommée. Priorité au primaire "diluée", nouveaux programmes scolaires en retard, nouvelle formation des profs à la peine : un rapport au Parlement pointe, non sans euphémisme, une mise en oeuvre "difficile" de la loi de refondation de l'école.

Des programmes en retard

C'est d'autant plus regrettable que les principes de cette loi de l'ancien ministre Vincent Peillon "font consensus pour l'ensemble des acteurs", estime le rapport du comité de suivi, présenté devant la commission des affaires culturelles et de l'éducation à l'Assemblée. Mais le comité se dit "frappé par l'insuffisance de l'appropriation de la cohérence de la loi par les enseignants, par l'affadissement et la parcellisation de son application". En cause, le retard pris dans la refonte des programmes, "c'est-à-dire de ce qui va concerner tous les enseignants". Elle se fera en dernier, "compromettant le calendrier de la réforme et reportant ses effets", relève le comité, présidé par le député Yves Durand, rapporteur de la loi.

Les programmes de maternelle sont entrés en vigueur en septembre 2015,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius le mercredi 13 jan 2016 à 18:36

    Je pense qu'il est bien plus rusé qu'on ne le pense. Il ne croit en rien ce type : il dit simplement ce qu'il estime utile à court/moyen terme pour sa carrière politique. Il connaît aussi très bien la profonde bêtise des socialos et il l'alimente.

  • frk987 le mercredi 13 jan 2016 à 18:26

    Oui Mucius, mais je persiste à dire que lui même y croyait.

  • mucius le mercredi 13 jan 2016 à 18:20

    Hollande était parfaitement fondé à tenir ce genre de propos car c'était ce qu'attendaient les électeurs naïfs et crédules. Ils avaient besoin qu'on les fasse rêver. Hollande l'a fait : mission accomplie. Il a été élu.

  • frk987 le mercredi 13 jan 2016 à 18:14

    Mettez un correcteur d'orthographe CHANOMAR, vous êtes RIDICULE. 5 fautes en 1,5 ligne......

  • CHANOMAR le mercredi 13 jan 2016 à 18:12

    IL ne peu pas tous faire il a beaucoup trop de femmes qui lui court après un peu comme Mitterrand et le nombre de gerbe de fleures qu il utilise il doit sortir aussi avec une fleuriste

  • M9244933 le mercredi 13 jan 2016 à 17:51

    Il aurait fallu déjà engager des ministres choisis pour leur compétence et non pas une personne inexpérimentée choisie pour son obéissance, qui a fait des énormités dans le genre de supprimer des classes bi-langues. Par des considérations idéologiques "contre l'élitisme" alors que tous les pays essaient justement de créer des élites qui font avancer le pays.

  • tropfort le mercredi 13 jan 2016 à 17:40

    Qui se souviendra de Hollande en 2018 ? Personne, à part les esprits déprimés.