Éducation nationale : l'exercice qui dérange les professeurs

le
2
Des collégiens, photo d'illustration.
Des collégiens, photo d'illustration.

"C'est une blague ?", "le musée des horreurs pédagogiques", tels sont les commentaires qui circulaient sur Internet après la publication d'un exercice proposé par l'Éducation nationale, rapporte Le Parisien. Proposé par un professeur dans le cadre du nouvel enseignement moral et civique, mis en place depuis la rentrée 2015, le sujet devait illustrer le fait que "les préjugés nous conduisent à l'erreur de jugement". "Un soir, tardivement, tu dois rendre visite à une amie qui habite dans une cité que tu ne connais pas et tu es perdu. Tu arrives sur une place où se trouvent un SDF qui dort sur un banc, une bande de jeunes bruyants qui discutent sur un autre banc. Un homme d'origine africaine en tenue traditionnelle traverse la place, accompagné d'une femme aveugle. À la sortie d'une supérette, il y a une femme d'origine roumaine qui porte un bébé dans ses bras. Vers qui vas-tu demander ton chemin ? Qui évites-tu à tout prix ? Explique ton choix."

"Un chemin pédagogique"

L'exercice ne fait pas du tout l'unanimité du côté des premiers concernés, les professeurs, comme Gaëlle qui dénonce un "amateurisme absolu". "On nous demande de mettre en place des débats. Mais faire réfléchir des collégiens sur ce genre de chose, ça peut vite tourner en conversation du café du commerce", renchérit Thierry, professeur d'histoire-géographie depuis 25 ans. Pour Claude Renucci, la directrice de cabinet du recteur de Rennes, "on ne peut pas...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aperalma le samedi 7 nov 2015 à 17:22

    Exercice nauséabond dont la correction laissée a volo du profeseur. Ne serait-il pas temps de revenir aux véritables fondamentauxplutôt que d'exercer une propagande? Quant à moi,je ne peux m'empêcher de faire le parallèle entre "cet enseignement" et celui qui a conduit aux horreurs de la premère guerre mondiale

  • dhote le samedi 7 nov 2015 à 16:52

    L'E.N. peut-elle faire approuver ces sujets par les associations de parents d'élèves. Pourquoi ce sujet est-il retiré du programme? La Belkacem va nous expliquer avec le sourire de circonstance que nous n'avons rien compris.