Éducation : les enjeux pour la présidentielle

le
0
Alors que 12 millions d'élèves font aujourd'hui leur rentrée, PS et UMP s'affrontent sur le statut des enseignants, les rythmes scolaires et les parcours individualisés.

En ce jour de rentrée scolaire, l'éducation s'impose comme l'un des sujets majeurs de la campagne présidentielle à venir. Dans un sondage réalisé le mois dernier par l'institut CSA, le thème arrive en seconde position, juste après l'emploi, dans la liste des préoccupations des Français. La classe politique l'a bien compris : Luc Chatel, Arnaud Montebourg, François Bayrou viennent d'écrire des livres sur le sujet. Des ballons d'essai ont été lancés lors des universités d'été avant même la rentrée scolaire. Et l'UMP comme le PS s'appuient sur des think-tanks comme l'Institut Montaigne, la Fondation politique ou Terra Nova pour avancer leurs pions. Quatre sujets font déjà débat.

Le statut des enseignants

Ce dossier délicat a été rouvert par Nicolas Sarkozy en juin dernier. «Nous serons amenés à réfléchir dans les mois à venir aux conditions d'exercice du métier d'enseignant», avait-il déclaré lors d'un déplacement. L'idée que les enseignants...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant