Éducation : Hollande critiqué sur deux fronts

le
0
Ses propositions sont attaquées par l'UMP et suscitent l'ironie au PS.

La fourmi se ferait-elle cigale? Positionné depuis son entrée dans la campagne des primaires sur le créneau de la «gauche responsable» et de la rigueur face à l'ampleur des déficits, François Hollande s'est attiré une salve de critiques, de la majorité, de l'extrême droite mais également de son propre camp, après avoir proposé de recréer les postes supprimés dans l'Éducation nationale. «La règle de non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux sera purement et simplement abandonnée et nous allons recréer (…) 60.000 à 70.000 postes» sur la durée du quinquennat, avait annoncé Hollande vendredi soir. Dimanche, sur Canal +, il a précisé sa proposition en expliquant qu'il comptait créer 12.000 postes pour un coût annuel de 500 millions. Ce montant sera «pris sur les dépenses existantes. Il y aura autant de dépenses supplémentaires que d'économies. Je n'embaucherai pas de fonctionnaires dans d'autres administrations (…) Nous aurons aussi à m

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant