Education: géométrie en anglais au collège "connecté"

le
0
Education: géométrie en anglais au collège "connecté"
Education: géométrie en anglais au collège "connecté"

Ne vous fiez pas aux apparences, ces adolescents qui déplacent des plots dans une cour, munis de tablettes, ne sont pas en recréation mais bien en classe: ils font de la géométrie en anglais, au collège "connecté" Leonard-de-Vinci de Saint-Brieuc.C'est l'un des 23 collèges pilotes lancés à la rentrée avec une utilisation quotidienne du numérique (une à deux heures par jour), retenus parmi les 5.272 collèges pour l'implication de toute l'équipe enseignante et la possibilité d'y avoir du très haut débit. Le ministère vise ensuite une montée en puissance. La France est classée 24e sur 27 pays par l'OCDE pour l'utilisation du numérique à l'école.A Leonard-de-Vinci, un groupe de collégiens de 3ème européenne a bravé la pluie quelques minutes pour montrer ses nouvelles méthodes de travail au Premier ministre Jean-Marc Ayrault, au ministre de l'Education nationale Vincent Peillon et à la ministre déléguée à la Réussite éducative George Pau-Langevin.Après avoir reconstitué et photographié dans une cour des figures géométriques, ils regagnent une salle de classe. Plusieurs d'entre eux répondent à leur professeur de mathématiques en anglais.Clichés et croquis réalisés sur tablette s'affichent sur le tableau numérique interactif (TNI). Leurs travaux ont donné lieu à une bande dessinée, corrigée par l'enseignante d'anglais. Après l'écrit, ils travaillent encore l'oral avec un compte rendu."On a l'habitude de travailler avec des technologies chez nous, mais d'une autre manière, plutôt comme un jeu, et avec cette méthode on découvre une autre utilisation de la tablette", raconte une élève."Il y a un côté pratique, moins théorique, et en même temps, ça perfectionne votre anglais", dit le chef du gouvernement.Selon M. Ayrault, "il ne s'agit pas seulement d'équiper, il s'agit d'inscrire l'arrivée de ces nouvelles technologies dans un projet". Il y a "une vraie révolution ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant