Éducation: Aubry ironise sur les propositions de Hollande

le
0
La maire de Lille dit être contente que son adversaire à la primaire PS ait changé d'avis sur l'éducation, en en faisant désormais une priorité.

La bataille de la primaire est parsemée de petites victoires. Martine Aubry (PS) a ironisé aujourd'hui sur la proposition de François Hollande de recréer au cours du prochain quinquennat l'ensemble des postes supprimés depuis 2007 dans l'Education nationale, se disant «contente» que son rival à la primaire ait selon elle «changé d'avis».

«Je suis contente que François Hollande fasse maintenant de l'éducation une priorité et qu'il ait changé d'avis car il y a encore quelques jours, il disait vouloir sanctuariser le budget de l'éducation à ce qu'il est aujourd'hui», a taclé la maire de Lille, en marge de l'université de rentrée du PS du Nord, organisée dans la métropole lilloise.

François Hollande avait déclaré la veille à Soissons (Aisne) qu'il recréerait en cinq ans, s'il était élu à l'Elysée, les «60.000 à 70.000» postes supprimés dans l'Education nationale depuis 2007, en promettant d'arrêter «l'hémorragie que représente la règle du non-renou

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant