Education : 35 200 postes d'enseignants créés depuis 2012, selon Hollande

le
0
Education : 35 200 postes d'enseignants créés depuis 2012, selon Hollande
Education : 35 200 postes d'enseignants créés depuis 2012, selon Hollande

Comme François Hollande l'avait promis durant la campagne présidentielle de 2012, 60 000 postes d'enseignants auront bien été créés entre son arrivée à l'Elysée et la fin 2017. C'est du moins ce qu'a assuré le président de la République ce mardi matin à Pouilly-sur-Serre, dans l'Aisne, au cours d'un déplacement à l'occasion de la rentrée scolaire. «Depuis 2012, plus de 35 200 postes supplémentaires ont été créés», a également déclaré le chef de l'Etat.

«On en a recruté 100 000 (enseignants) depuis 2012, compte tenu des départs à la retraite», a affirmé François Hollande, rappelant que la majorité avait «réintroduit les écoles du professorat». «On dit : "on met trop de moyens". Certains nous le reprochent. Nous mettons des moyens là où c'est nécessaire. Nous avons fait des recrutements, c'était nécessaire : pendant dix ans, ils avaient été interrompus, particulièrement cinq ans avant mon élection», a encore ajouté le président de la République.

Avant son élection, François Hollande s'était engagé à créer 60 000 postes dans l'enseignement, dont 54 000 dans l'Education nationale, 5 000 dans le supérieur et 1 000 dans l'enseignement agricole. La semaine dernière, la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, avait également avancé le chiffre de 35 200 emplois créés depuis 2012, et elle s'était montrée tout aussi confiante que François Hollande quant à la suite. «Notre engagement de créer 60 000 postes pour l’Education sera tenu», avait-elle affirmé.

Najat Vallaud-Belkacem a encore rappelé ces chiffres sur France Inter, lund,i pour répondre à Jean-Luc Mélenchon. Le leader du Parti de gauche avait estimé que sur les 60 000 créations de postes promises, « il n’y en a que 4 000 à peine. Tout le reste, ce sont des stagiaires qui ont été recrutés, et ils ne passent qu’un tiers de leur temps devant les élèves ». Ces «stagiaires», partageant leur temps ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant