Edrim table à moyen terme sur un quart de son encours en provenance des partenaires distributeurs

le
0
(NEWSManagers.com) -
Jusqu'à présent focalisé majoritairement sur la clientèle institutionnelle (à 55 % de son encours voisin de 9 milliards d'euros) et sur la banque privée du groupe (30 %), Edmond de Rothschild Investment Managers (Edrim) annonce, à quelques semaines de Patrimonia, qu'il va muscler son canal " partenaires distributeurs" qui regroupe les banques privées, les mutligérants et les CGPI.
Guillaume Poli, président du comité exécutif, a indiqué à Newsmanagers qu'il ambitionne de porter la part de cette clientèle de 15 % d'encours actuellement à environ 25 % sous trois à cinq ans, les actifs sous gestion étant censés remonter pour leur part à 16 milliards d'euros contre environ 9 milliards actuellement.
Il ne s'agit pas forcément là d'une vision volontariste, puisque les interlocuteurs visés sont à la recherche de produits à risque modéré avec le meilleur rendement possible, " ce qui correspond exactement au territoire naturel d'épanouissement" d'Edrim.
L'ambition n'est plus uniquement de vendre des produits satellites mais de se substituter progressivement aux produits de fonds de portefeuille que sont les fonds en euros. " Les CGPI sont demandeurs de propositions alternatives que nous avons déjà, avec des produits d'allocation d'actifs et des produits structurés" .
Interrogé sur la question de savoir quelles ressources le gestionnaire va consacrer à sa nouvelle offensive, le président du comité exécutif indique que la force de vente dédiée se compose initialement trois personnes ; dirigée par François Chrétien, elle comprend Sandra Allouche (ex- SGAM AI) et Vincent Chabriel (ex HSBC). En la matière, précise Guillaume Poli " nous mettrons comme d'habitude un pas devant l'autre. Et nous avons bien vu que les équipes matures, dans ce domaine, comptent généralement sept à huit personnes" .
Parmi les fonds que la société compte mettre en avant figurent un ancien ARIA EL, le Saint-Honoré Active Strategies (60 millions d'euros), qui affiche quatre ans d'historique et qui est passé sous format OPCVM III, mais aussi un fonds haut rendement, le Saint-Honoré Signature Plus (plus de 250 millions) et des produits de performance absolue comme les fonds Quadrim 4 (environ 400 millions) et Quadrim 8 (30 millions).

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant