Edmond de Rothschild Asset Management lance son premier fonds de dette d'infrastructure

le
0

Edmond de Rothschild Asset Management annonce ce jour le premier closing de BRIDGE (Benjamin de Rothschild Infrastructure Debt Generation), son premier fonds de dette d'infrastructure, pour un montant de 400 millions d'euros.

Ce fonds commun de titrisation, créé sous la forme d'un fonds de prêt à l'économie, a initialement été lancé à l'intention des investisseurs institutionnels français (caisses de retraite, assureurs, grandes entreprises,...) qui sont, de par leurs engagements de long terme et dans un environnement de taux bas, à la recherche de revenus réguliers dans la durée. Edmond de Rothschild Asset Management assure le Conseil en Investissements du fonds qui sera géré par France Titrisation.


LE PROJET BRIDGE

BRIDGE est un fonds de dette senior d'infrastructure. Son compartiment BRIDGE 2014-1 investira en France, en Angleterre, au Benelux, en Allemagne, en Autriche et en Scandinavie. L'équipe de conseil en investissements de Edmond de Rothschild Asset Management basée à Londres, est constituée de 8 personnes et dirigée par Jean-Francis Dusch. Cette équipe a développé au cours de ces vingt dernières années un réel savoir-faire dans le secteur des infrastructures, notamment en termes de sourcing d'actifs et de structuration, mise en place et suivi des instruments de dettes d'infrastructures liés. Au total, l'équipe BRIGDE compte plus de 100 milliards d'euros de structuration de prêts dans le domaine des infrastructures.

Edmond de Rothschild Asset Management vise un closing final de ce premier fonds au 4ème trimestre 2014.

Le Groupe Edmond de Rothschild souhaite également ouvrir son savoir-faire aux institutionnels et fonds de pension européens et projette de lancer, dans les prochains mois, un fonds de dette d'infrastructure de droit luxembourgeois.

Le Groupe a pour ambition de devenir l'un des plus gros acteurs indépendants de gestion de dette d'infrastructure avec une cible d'1 milliard d'euros d'encours.

BRIDGE 2014-1 a pour objectif de générer un revenu régulier à long terme en investissant dans des prêts et titres de dette senior d'infrastructure d'émetteurs européens. Il vise à créer un portefeuille de créances dans les secteurs du transport, de l'énergie (y compris les énergies renouvelables), des infrastructures sociales et des télécommunications).

Le compartiment investira tant dans des actifs dits greenfield que brownfield.


LES INFRASTRUCTURES ET LE GROUPE EDMOND DE ROTHSCHILD

Le financement des infrastructures s'inscrit dans l'histoire de la famille Rothschild, qui a contribué à la mise en place de projets majeurs, comme le canal de Suez en 1875 ou les infrastructures ferroviaires européennes. Dans la continuité de cette tradition, le Groupe a développé depuis 10 ans une activité de conseil en financement d'actifs d'infrastructures sur laquelle il a acquis une position de leader reconnu au travers du bouclage du volet financier d'opérations emblématiques, notamment en Europe et en Afrique. Le Groupe a ainsi démontré ses capacités à développer des structures innovantes et optimisées et mis en avant son engagement dans la durée ainsi que son indépendance.
« Le financement des infrastructures a été un thème majeur d'investissement de notre famille depuis le début de l'ère industrielle. Mon mari Benjamin et moi-même sommes très fiers de ce rôle pionnier et entendons poursuivre cet engagement. BRIDGE s'inscrit naturellement dans la vision que nous avons pour notre Groupe : servir la croissance et le Progrès en offrant à nos partenaires et clients un service unique» précise Ariane de Rothschild, vice-présidente du Groupe Edmond de Rothschild.
Avec le lancement de ce fonds, le Groupe confirme son dynamisme entrepreneurial et sa capacité d'innovation. En outre, au-delà de l'expertise de Edmond de Rothschild Asset Management, BRIDGE s'appuie sur l'ensemble des capacités du Groupe en matière de structuration des véhicules d'investissement adaptés à l'environnement réglementaire, comptable et prudentiel de la clientèle institutionnelle.


LA DETTE D'INFRASTRUCTURE : UNE CLASSE D'ACTIFS EN PLEINE EVOLUTION

Les investissements en infrastructures sont estimés, en Europe1, à plus de 1 500 milliards d'euros d'ici 2020, en raison notamment des besoins de développement et renouvellement des infrastructures, en particulier dans les secteurs des transports, de l'énergie, de l'eau, des télécoms et des infrastructures sociales (santé, éducation et judiciaire). C'est un secteur qui demeure actif, et l'année 2013 ainsi que le début de l'année 2014 ont été marqués par un nombre important de transactions réalisées en Europe.
Si historiquement le financement de ces infrastructures était principalement réalisé par les banques en Europe, la crise de 2008, le durcissement des critères de prêts et la mise en place de la réglementation Bâle III ont conduit les sponsors industriels et financiers à explorer de nouvelles poches de liquidité et à se tourner désormais vers de nouveaux types d'investisseurs intéressés par des actifs de long terme, sécurisés, de bonne qualité de crédit et offrant un taux de rendement relativement attractif, reflet d'une prime d'illiquidité. De leur côté les Etats européens, qui souhaitent promouvoir le développement de leurs infrastructures, ont récemment introduit des mécanismes facilitant l'entrée d'investisseurs institutionnels dans le financement du volet dette senior.


A propos du groupe Edmond de Rothschild
Le groupe Edmond de Rothschild est indépendant, à capital familial, spécialisé dans l'Asset Management et la Banque Privée. Fondé en 1953, il est présidé depuis 1997 par le Baron Benjamin de Rothschild. Au 31 décembre 2013, il compte ¤ 133,6 milliards d'actifs sous gestion, près de 2 800 collaborateurs et 31 implantations dans le monde. Outre ses activités d'Asset Management et de Banque Privée, le Groupe est également présent dans les métiers de Corporate Finance, de Private Equity et d'Administration de Fonds. Avec 6 centres de gestion dans le monde (France, Suisse, Allemagne, Hong Kong, Luxembourg et Royaume-Uni), le groupe Edmond de Rothschild se positionne comme un acteur multi-spécialiste en Asset Management. Il s'appuie sur des segments d'expertise reconnus, comme la gestion actions (européennes et américaines), la dette d'entreprises, la multigestion, l'overlay, l'allocation d'actifs ou encore la gestion quantitative.
En Asset Management, le groupe Edmond de Rothschild totalise près de 45 milliards d'euros d'encours sous gestion au 31 décembre 2013 et 550 collaborateurs dont 100 professionnels de l'investissement.


1 Rapport EU Stratégie 2020 - Strategy for smart, sustainable and comprehensive growth


CONTACTS PRESSE :

EDMOND DE ROTHSCHILD (France)
Laetitia Guillot-Tantay
T. + 331 40 17 89 26
l.guillot-tantay@edr.com

STEELE & HOLT
Laura Barkatz / Daphné Claude
T. + 33 1 79 74 80 12 / + 33 1 79 74 80 11
laura@steeleandholt.com / daphne@steeleandholt.com

Avertissement
Il est rappelé que les caractéristiques du Fonds Bridge au titre de l'article R332-14-2, ne saurait constituer une garantie ou label « Fonds de Prêt à l'économie ».Le groupe Edmond de Rothschild ne saurait en particulier être tenu responsable du traitement réglementaire, fiscal, prudentiel et comptable du FCT propre à la situation de ses clients. Ce communiqué, non contractuel, est fourni à titre indicatif et ne saurait être assimilé à une offre d'achat ou de vente ou une activité de promotion de titres financiers à ses destinataires ou au public. Le Fonds Bridge est destiné uniquement à des investisseurs qualifiés. Nous conseillons donc à toute personne intéressée de s'assurer préalablement auprès de ses conseils habituels qu'elle est juridiquement autorisée à souscrire dans le fonds Bridge. Tout investissement dans Bridge ne pourra se faire, en tout état de cause, que sur la base du règlement mis à disposition gratuitement par le groupe Edmond de Rothschild auprès des investisseurs préalablement à tout investissement. Tout investissement dans Bridge implique une exposition à certains risques attachés à la détention de titres de dette tels que notamment : risque de perte en capital, risque de gestion discrétionnaire, risque de contrepartie, risque non remboursement à l'échéance, de remboursement différé ou anticipé, risque de crédit, risque de liquidité, risque de taux, risque de change, risque de concentration, risques fiscaux et règlementaires, risques liés au défaut potentiel des porteurs de parts, nature incertaine des distributions.


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant