Edmond de Rothschild AM : Big Data - L'analyse des données pour conquérir de nouveaux marchés, une opportunité d'investissement créatrice de valeur

le
0

L’avènement du big data entraîne des évolutions sociales majeures qui conduisent les entreprises à adapter leur stratégie. Le concept, né au début de la décennie, recouvre deux composantes clé, à savoir les innovations technologiques permettant notamment le stockage, mais aussi et peut-être surtout, les nouveaux usages liés à l’expansion des objets connectés, reliant des milliards d’êtres humains. Des pans entiers de l’économie sont concernés par cette démarche visant à faire des données un outil décisionnel clé, créateur de valeur pour les entreprises.


UNE REVOLUTION TECHNOLOGIQUE ET SOCIALE QUI CHANGE LA DONNE

L’exploitation du flux exponentiel de données générées (Volume), issues de différentes sources (Variété) et croisées le plus souvent en temps réel (Vélocité) confère aux entreprises le pouvoir d’améliorer la connaissance de leur marché, rendre plus efficace leur processus organisationnel et dégager des sources solides de revenus. Les retombées financières issues de leur analyse à grande échelle (concept des 3V) pourraient se chiffrer en milliards de dollars au cours des années qui viennent. Les acteurs économiques pourront bénéficier du potentiel de croissance encore largement sousexploité des données numériques qui devraient atteindre 35 000 exaoctets (1) en 2020, soit vingt fois plus qu’en 2010. Aujourd’hui, selon l’International Data Corporation (IDC), seules 0,5 % des données générées dans le monde sont analysées.

Des géants comme IBM, Cisco, ou Microsoft, mais aussi des start-ups, affichent leur ambition en matière d’analyse de données, identifiée comme créatrice de valeur. Bon nombre d’industries, comme l’assurance ou l’automobile, déploient des efforts importants pour accumuler le maximum de données sur le comportement de leurs clients et calculer au mieux les risques, ou encore identifier les opportunités de nouveaux marchés à conquérir. En outre, le secteur de la santé devrait être profondément bouleversé par la montée en puissance du big data, avec l’émergence d’une médecine personnalisée. Les développements concrets sont applicables aux entreprises, aux administrations mais aussi à des villes entières. Ainsi, le marché des smart cities est évalué à 100 milliards de dollars à horizon 2030.


LE FONDS EDMOND DE ROTHSCHILD FUND GLOBAL DATA DEVELOPPE UNE APPROCHE TRANSVERSALE DE STOCK PICKING

Afin de tirer profit de cette évolution technologique et sociétale majeure encore sous-exploitée par les investisseurs et pourtant fortement créatrice de valeur, Edmond de Rothschild Asset Management, pionnier sur plusieurs expertises et thématiques, comme la santé, à l’image du fonds EdR Fund Global Healthcare qui vient de fêter ses 30 ans, a créé le fonds Edmond de Rothschild Fund Global Data. Il développe une approche de stock picking, avec la sélection de valeurs cotées partout dans le monde, affichant toute taille de capitalisation et dont la croissance s’avère assez peu sensible à la conjoncture économique mondiale.
Le gérant, Jacques-Aurélien Marcireau, a identifié plusieurs profils, différents mais complémentaires, d’acteurs économiques. Ainsi, certaines entreprises collectent les données et les mettent à disposition (infrastructures), d’autres éditent des logiciels et permettent leur étude (analytics), tandis qu’une troisième typologie d’entreprises regroupe les sociétés non technologiques ayant déjà transporté l’utilisation du big data dans leur activité principale afin d’en tirer un avantage compétitif (data users).
Le portefeuille est constitué de façon équilibré entre un coeur (minimum 51 %) d’acteurs établis du secteur technologique liés directement au Big Data, et une exposition aux entreprises en capacité de transformer leur modèle de développement à travers la mise en application de la démarche. Dans le cadre du lancement du fonds EdR Fund Global Data, l’équipe marchés actions internationales vient d’être renforcée, avec le recrutement d’une nouvelle gérante junioranalyste, Nan Zhang.


(1) Un exaoctet vaut un milliard de gigaoctets


A propos du groupe Edmond de Rothschild

Le groupe Edmond de Rothschild est indépendant, à capital familial, spécialisé dans l’Asset Management et la Banque Privée. Fondé en 1953, il est présidé depuis 1997 par le Baron Benjamin de Rothschild. Au 31 décembre 2014, il compte 136 milliards d’euros d’actifs sous gestion, 2 700 collaborateurs et 31 implantations dans le monde. Outre ses activités d’Asset Management et de Banque Privée, le Groupe est également présent dans les métiers de Corporate Finance, de Private Equity et d’Administration de Fonds.

Avec 6 centres de gestion dans le monde (France, Suisse, Allemagne, Hong Kong, Luxembourg et Royaume-Uni), le groupe Edmond de Rothschild se positionne comme un acteur multi-spécialiste en Asset Management. Il s’appuie sur des segments d’expertise reconnus, comme la gestion actions (européennes et américaines), la dette d’entreprises, la multigestion, l’overlay, l’allocation d’actifs ou encore la gestion quantitative.

En Asset Management, le groupe Edmond de Rothschild totalise près de 49 milliards d’euros d’encours sous gestion au 31 décembre 2014 et 530 collaborateurs dont 100 professionnels de l’investissement.

Retrouvez le groupe Edmond de Rothschild sur Twitter : @EdeRothschild ou vers le lien https://twitter.com/EdeRothschild

 

CONTACTS PRESSE :

EDMOND DE ROTHSCHILD
Laetitia Guillot-Tantay
T. + 33 1 40 17 89 26
l.guillot-tantay@edr.com

STEELE & HOLT
Sophie Lhuillier / Daphné Claude
T. +33 1 79 74 80 10 / +33 1 79 74 80 11
sophie@steeleandholt.com  / daphne@steeleandholt.com 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant