Edith Bouvier serait au Liban, selon Nicolas Sarkozy

le
1
LA JOURNALISTE BLESSÉE EDITH BOUVIER EST ARRIVÉE AU LIBAN
LA JOURNALISTE BLESSÉE EDITH BOUVIER EST ARRIVÉE AU LIBAN

PARIS/MONTPELLIER (Reuters) - Nicolas Sarkozy a déclaré mardi que la journaliste Edith Bouvier, blessée la semaine dernière à Homs, en Syrie, avait été évacuée saine et sauve au Liban mais la présidence et le ministère des Affaires étrangères français ont précisé par la suite ne pas être en mesure de confirmer l'information.

"On m'a informé que ça s'était fait", a dit le chef de l'Etat alors qu'un journaliste de BFM TV l'interrogeait sur le sort de la journaliste française blessée mercredi dernier au cours d'un bombardement, en marge d'une visite à Montpellier (Hérault).

"Je suis très heureux que le cauchemar prenne fin. Je suis très heureux pour elle, parce qu'elle avait de multiples fractures", a-t-il souligné.

Le président a ajouté que la négociation pour l'évacuation d'Edith Bouvier n'avait pas été "extrêmement facile".

"Le dirigeants syriens portent la responsabilité de l'assassinat de certains de vos confrères", a poursuivi Nicolas Sarkozy.

La présidence française, ainsi que le ministère français des Affaires étrangères, ont déclaré par la suite ne pouvoir confirmer l'évacuation de la jeune femme, en reportage pour Le Figaro et RFI. Des informations contradictoires circulent depuis lundi sur son sort.

Edith Bouvier a eu une jambe fracturée pendant le bombardement qui a coûté la vie la semaine dernière au photographe français Rémi Ochlik et à la journaliste américaine Marie Colvin, du Sunday Times. Le photojournaliste britannique Paul Conroy a également été blessé au cours du bombardement.

Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a déclaré mardi matin sur RTL que l'état de santé d'Edith Bouvier s'était "stabilisé".

Patrick Vignal et Sophie Louet à Paris, Yann Le Guernigou à Montpellier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • patr.fav le mardi 28 fév 2012 à 17:40

    n'oubliez pas que sarko et son gouvernement ont assassiné ANTOINE et VINCENT eh oui ce n'était pas des journaliste mais des simples citoyen français d'aucune valeur pour sarko!!!