Edissimmo souhaite « variabiliser » son capital

le
0

Capital fixe ou capital variable ? Depuis plusieurs mois, une tendance conduit certaines SCPI à opter pour les deux formes d’organisation de leur liquidité. Précurseur en la matière, Elysées Pierre, SCPI à capital fixe d’HSBC REIM, avait introduit une clause de variabilité de son capital dès 2011. Ce fonctionnement hybride a plus récemment été adopté par Allianz Pierre puis par Rivoli Avenir Patrimoine à l’issue de sa fusion avec Lion SCPI et Slivimmo.

C’est aujourd’hui Edissimmo qui souhaite mettre en place ce mode opératoire. Pour sa prochaine Assemblée Générale, la SCPI présentera à ses associés une nouvelle résolution proposant la variabilité de son capital. Outre l’allègement des formalités réglementaires d’augmentation de capital, ce système assure aux associés une liquidité renforcée. Ils bénéficient à la fois de la capacité de la SCPI à assurer les retraits courants à un prix déterminé, mais aussi de la souplesse du marché de gré à gré, plus adapté aux périodes de rachats massifs.

Depuis les années 90, les SCPI sont souvent taxées de n’offrir qu’une moindre liquidité. Ce fut l’un des préceptes de la création des OPCI, mais la « variabilité du capital fixe » pourrait apporter une nouvelle alternative aux associés des SCPI.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant