Edinson Cavani a fait plonger le PSG

le
0
Edinson Cavani a fait plonger le PSG
Edinson Cavani a fait plonger le PSG

Il a quitté la pelouse de Stamford Bridge hagard, perdu. Les yeux dans un vide presque aussi profond que sa prestation. Edinson Cavani a dû se rappeler aux mauvais souvenirs d'une soirée de 2012 où il avait déjà subi la foudre londonienne avec Naples (défaite 4-1 en prolongations et élimination en huitièmes de finale). Aujourd'hui, il avait pourtant une occasion en or à saisir pour conjurer le sort. Et surtout montrer à Laurent Blanc qu'en l'absence de Zlatan Ibrahimovic, il pouvait répondre présent. Il ressort finalement avec des doutes et une certitude : il n'est pas l'égal du Suédois. Il avait certes un difficile héritage à porter et un défi compliqué à relever, mais malgré toute sa bonne volonté, il a échoué. Lui le plus cher transfert de l'histoire de la Ligue 1 (67 M?) aurait pu être le héros du PSG en toute fin de rencontre. Mais en deux occasions, « El Matador » n'a pas été capable de mettre le coup de grâce à un Chelsea qui lançait à ce moment-là toutes ses forces dans l'arène. Deux frappes non cadrées sont venues matérialiser son incapacité du moment. Pourtant, Cavani avait toujours marqué en l'absence d'Ibrahimovic (six buts en quatre matchs). Une statistique désormais revue à la baisse.

Le PSG avait marqué lors de ses 17 dernières sorties en C1

Car après avoir marqué lors de ses 17 dernières sorties en Ligue des Champions, le club de la Capitale est resté muet face à Chelsea. Un mutisme que l'on peut imputer à un collectif qui n'a pas été à la hauteur. Mais aussi à un manque cruel d'efficacité de son attaquant uruguayen. Lui qui réclame depuis son arrivée à Paris une place en pointe n'a rien fait de bon. Physiquement, Edinson Cavani n'a que très peu pesé sur la défense londonienne et son incessante envie d'aller demander des ballons en profondeur ou sur les côtés a finalement fait déjouer le PSG. Contrairement à Zlatan Ibrahimovic qui aime décrocher, l'Uruguayen n'a pas permis au bloc-équipe parisien de jouer plus haut. On a d'ailleurs souvent vu les milieux parisiens bien loin du trident offensif. Les lignes coupées, distendues, il devenait alors plus que compliqué pour le champion de France de tenir le ballon. Une qualité qui fait sa force depuis le début de saison.

Avant Reims, Cavani était resté 499 minutes sans marquer

Exilé sur le côté droit depuis le début de saison, Cavani avait pourtant retrouvé, comme contre Reims samedi, une place dans l'axe qui l'a fait briller pendant tant d'années du côté de Naples. On n'oubliera pas tout de même qu'avant son but de raccroc contre le club champenois au Parc des Princes, il était resté 499 minutes sans marquer. Une crise de confiance qui risque de perdurer si ses prestations ne s'améliorent pas dans les semaines à venir. En grand professionnel qu'il est, l'Uruguayen va revenir plus fort c'est une certitude. Mais il a montré, mardi soir, des signes inquiétants de fébrilité. Comme sur ce carton jaune reçu après une faute d'antijeu sur David Luiz qui voulait jouer rapidement un coup-franc. Un avertissement qui aurait dû le priver de la demi-finale aller? que le PSG ne jouera finalement pas. Décidemment, Stamford Bridge est une terre maudite pour Edinson Cavani. « El Matador », habituel personnage central de la Corrida, est sorti sans un bruit, dans le silence. La pire des humiliations pour un joueur de sa classe.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant