EDF vise un accord avec Areva d'ici fin juillet

le
1
EDF VISE UN ACCORD AVEC AREVA D'ICI FIN JUILLET
EDF VISE UN ACCORD AVEC AREVA D'ICI FIN JUILLET

PARIS (Reuters) - EDF pense conclure un accord avec Areva d'ici à la fin du mois de juillet en vue de prendre le contrôle de l'activité réacteurs nucléaires de son fournisseur, a déclaré mercredi Jean-Bernard Lévy, le PDG de l'électricien public.

L'Etat français a validé début juin ce projet selon lequel EDF deviendrait l'actionnaire majoritaire d'Areva NP, qui inclut la construction des réacteurs nucléaires, l'assemblage des combustibles et les services à la base installée.

"Nous sommes dans les temps pour faire en sorte que, à la fin du mois de juillet, tout soit éclairci sur l'ensemble des sujets les plus importants et que nous puissions passer à la phase de mise en oeuvre (...)", a déclaré Jean-Bernard Lévy lors d'une audition à l'Assemblée nationale, précisant que "l'élément central qui est le prix" serait réglé.

"La somme que nous dépenserons sera compatible avec les grands équilibres d'EDF et (...) sera le juste prix pour une société Areva NP qui (...) gagne de l'argent", a-t-il ajouté.

Le PDG d'EDF avait auparavant rappelé qu'EDF souhaitait acquérir l'activité réacteurs nucléaires d'Areva "à un prix de marché".

Selon plusieurs sources au fait du dossier, une offre indicative déposée par EDF le 22 mai valorisait Areva NP un peu plus de deux milliards d'euros, alors que la société vaut 2,7 milliards dans les comptes d'Areva.

Areva, qui doit rester actionnaire minoritaire de NP au côté d'autres partenaires industriels français ou étrangers, avait fait savoir en juin qu'il demandait à EDF de relever son offre et de s'engager sur certains projets qui risquent de peser sur l'avenir de son fournisseur, tels que celui de l'EPR finlandais (OL3).

"Ce programme expose aujourd'hui le groupe Areva à des risques, à des pertes qui sont liées à l'actualité du projet mais aussi au futur (...). Il est clair que, pour EDF, il n'est pas possible d'envisager d'être en aucune façon exposé à ces pertes et à ces risques", a toutefois réaffirmé Jean-Bernard Lévy mercredi.

Areva, en grande difficulté, a prévu de présenter les détails de son plan de financement lors de la publication de ses résultats semestriels, prévue le 31 juillet.

(Benjamin Mallet, édité par Pascale Denis)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppsoft le mercredi 15 juil 2015 à 15:17

    AREVA était une si belle boite il y a encore 10 ans, pleine de promesses. Bon, malheureusement les bases étaient moisies (méthodes bloquées aux années 80, experts partis en retraite, méconnaissance des normes internationales, absence d'EDF qui est historiquement l'architecte ensemblier, etc...) et les promesses étaient vouées à l'échec. Or tout cela a été occulté pour des questions d'égo et d'arrogance des dirigeants et du top management. C'est bien triste d'en arriver là.