EDF veut renégocier le temps de travail

le
0
Le groupe énergétique ouvre ce chantier, avec l'objectif d'aboutir à un accord sur l'instauration du forfait jour pour les cadres et l'allongement de la durée hebdomadaire du temps de travail à 35 heures.

C'est un chantier «pharaonique» auquel s'attaque Marianne Laigneau, la DRH du groupe EDF (160.000 salariés, dont 100.000 en France). La négociation sur le temps de travail est en effet le «chantier prioritaire de l'agenda social 2014», a-t-elle expliqué lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes de l'information sociale, en reconnaissant que le «chemin est étroit».

En septembre dernier, un référé de la Cour des comptes adressé au gouvernement recommandait «qu'une réflexion soit engagée au niveau du groupe sur le bilan de l'aménagement du temps de travail, la cartographie des métiers et l'organisation du travail, dans la perspective d'une meilleure disponibilité et de gains de productivité». Bref, les sages de la rue Cambon demandaient à E...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant