EDF veut améliorer la disponibilité du nucléaire français

le
0
EDF VEUT AMÉLIORER LA DISPONIBILITÉ DU NUCLÉAIRE FRANÇAIS
EDF VEUT AMÉLIORER LA DISPONIBILITÉ DU NUCLÉAIRE FRANÇAIS

PARIS (Reuters) - EDF souhaite améliorer le coefficient de disponibilité de ses centrales nucléaires françaises dès 2014 par rapport au niveau de 2013, a déclaré mardi son PDG Henri Proglio.

Ce taux, essentiel pour mesurer la performance des 58 réacteurs nucléaires français, s'est établi en 2013 à 78,0%, en retrait par rapport à celui de 2012 (79,7%) en raison notamment des arrêts liés au programme d'investissements d'EDF.

"Nous veillerons à ce que le coefficient de disponibilité soit légèrement amélioré par rapport à ce qu'il était l'an dernier", a déclaré Henri Proglio lors d'une audition à l'Assemblée nationale par la commission d'enquête sur les coûts de la filière nucléaire.

"Nous avons mis toute nos compétences et toutes nos équipes à contribution pour que, dès 2014, le coefficient de disponibilité retrouve des niveaux qui étaient estimés pour 2013", a-t-il ajouté.

Henri Proglio avait évoqué en avril 2013 un objectif de coefficient situé autour de 82-83% en parlant d'une "moyenne" sur la période 2013-2014. [ID:nL5N0D54EO]

Le PDG a en outre confirmé le chiffrage du "grand carénage" du parc français, estimé par EDF à 55 milliards d'euros d'ici à 2025, qui consiste à investir dans les centrales nucléaires afin de les moderniser et d'améliorer leurs performances, notamment en matière de sûreté, dans la perspective de les prolonger au-delà de 40 ans d'exploitation.

Nommé PDG d'EDF fin 2009, Henri Proglio verra son mandat actuel s'achever le 22 novembre prochain.

(Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant