EDF : vers un refinancement de l'Etat ?

le
0
Le ministre des Finances Michel Sapin, le 9 mars 2016 à Paris. (© A. Jocard / AFP)
Le ministre des Finances Michel Sapin, le 9 mars 2016 à Paris. (© A. Jocard / AFP)

Le titre du groupe d'énergie signe l'une des meilleures progressions du SBF 120 alors que les responsables politiques multiplient les déclarations concernant l'évolution de son capital. Après Emmanuel Macron, c'est Michel Sapin qui est sorti du bois : «Si nous devions recapitaliser toute entreprise publique, celle-ci ou une autre, nous le ferions par une gestion de nos actifs en vendant d'autres participations dans d'autres entreprises. Il n'est pas question d'augmenter l'endettement de la France pour pouvoir venir en appui à telle ou telle entreprise», a déclaré le ministre des Finances sur Radio classique et Paris Première.

Il faut dire que les pouvoirs publics ont encore une marge de manœuvre alors que, selon l'Agence des participations de l'Etat, les participations de l'Etat s'élevaient à 110 milliards d'euros reparties dans 77 entreprises à la fin du mois d'avril 2015. 

Pour rappel, l'Etat détient déjà 84% du capital d'EDF mais le groupe a besoin d'argent frais pour faire face aux développements à venir. «Nous n'avons pas décidé à ce jour quoi que ce soit de cette nature» mais «nous avons demandé à EDF de faire un certain nombre d'efforts de gestion et d'efforts dans le choix de ses investissements et c'est à partir de là que l'Etat prendra ses responsabilités», a-t-il Michel Sapin.

Un endettement net de 37,4 milliards d'euros

Jeudi, le ministre de l'Economie

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant