EDF : trop c'est trop !

le , mis à jour le
6

conseil VotreArgent.fr : Vendez

En claquant la porte du premier électricien mondial, Thomas Piquemal , jusqu'alors directeur exécutif en charge des finances d'EDF, a adressé un signal négatif aux marchés. Les raisons de son départ sont connues et portent essentiellement sur la participation controversée d'EDF au projet de construction de deux réacteurs EPR à Hinkley Point, dans le sud-Ouest de l'Angleterre. Un projet titanesque de plus de 23 milliards d'euros qui doit être exécuté en un temps record de 72 mois !

Autant dire que le risque associé est conséquent pour le géant français de l'électricité, de loin le principal intervenant dans ce chantier dont il financera les deux tiers. Les précédents projets (en Finlande et en France, à Flamanville) ont tous subi des retards et des surcoûts conséquents et il est difficile d'imaginer que les EPR britanniques ne connaitront pas à leur tour des dérapages.

Or, EDF ne peut pas se permettre le moindre faux pas. Ses capacités financières sont déjà largement mobilisées sur d'autres projets majeurs, à commencer par la modernisation et la sécurisation du parc nucléaire français (coût estimé à 100 milliards d'euros par la Cour des comptes). A cela s'ajoute la prise de contrôle de l'activité réacteurs du groupe Areva, le déploiement des compteurs intelligents Linky et les investissements dans les énergies renouvelables. Cela fait beaucoup pour une entreprise très endettée et qui ne cesse de consommer du cash, notamment pour rémunérer ses actionnaires avec des dividendes représentant plus de la moitié des profits.

La situation devient plus compliquée dans un contexte d'effondrement des prix de l'électricité sur le marché du gros, provoqué par l'essor de l'industrie du pétrole et du gaz de schiste aux Etats-Unis. D'autant que cette situation permet aux concurrents d'EDF de s'approvisionner à des prix très compétitifs et de gagner des parts de marché. En France, le marché des particuliers ...

lire la suite sur votreargent.fr


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kram123 il y a 9 mois

    et comme avec tepco c'est une entreprise privé qui ne fera aucun investissement pour eviter des catastrophes grace a la complicite de nos elites

  • kram123 il y a 9 mois

    on subira le risque nucleaire sur notre sol et l'electricité sera plus cher que ds les pays voisins....super !!!

  • M7097610 il y a 9 mois

    Macron veut ruiner EDF pour que son ancien employeur rothschild trouve un repreneur anglo saxon moyennant grosse commission... C'est cousu de fil blanc. EDF, c'est l'electricité DE FRANCE : ses polytechniciens n'ont jamais été capables de gagner de l'argent à l'etranger où ils n'ont rien à faire statutairement.

  • M476110 il y a 9 mois

    Les Anglais vont nous la faire payer 3 ou 4 fois. Eux savent déjà "aussi" qu'elle ne sera pas dans les temps ! Mais puisque ce sera gratuit, ils peuvent attendre !

  • gbrunell il y a 9 mois

    @pepitobo: quelle serait la raison ?

  • pepitobo il y a 9 mois

    est on certain que la ruine d'edf n'est pas justement le but recherché par son principal actionnaire??? en tout cas tout dans les décisions de ce dernier porte a le croire!!!