EDF : son PDG ne ferme pas la porte à la cession d'une partie de RTE

le
0

(AOF) - EDF n’exclut pas de céder une partie du capital de RTE, sa filiale qui gère le réseau public de transport d'électricité haute tension, a déclaré le PDG du groupe, Jean-Bernard Lévy dans un entretien au Journal des Finances. « Vendre certains actifs non stratégiques pour financer notre développement est une obligation. (…) Mais EDF restera un groupe intégré avec des activités de production, de réseau et de vente d'électricité, de gaz et de chaleur et de services énergétiques », a-t-il également déclaré.

L'électricien souhaite rester présent dans ces métiers pour bien comprendre toute la chaîne de son industrie.

Jean-Bernard Lévy a également contesté le constat des syndicats selon lesquels la société "au bord de la rupture". " EDF est en bonne forme mais vit une transformation rapide et indispensable pour rester le grand électricien qu'il est ", a-t-il expliqué.

S'agissant de la construction de deux EPR à Hinkley Point au Royaume-Uni, le PDG d'EDF prévoit de revendre des parts à d'autres investisseurs. " Mais lorsqu'il sera bien avancé, avant la fin de la construction, et que tout le monde aura vu à Flamanville que l'EPR est un réacteur exceptionnel, nous pourrions revendre des parts à d'autres investisseurs, comme c'était prévu il y a quelques années ", a-t-il précisément déclaré.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant