EDF se prépare à la relance du nucléaire britannique

le
0
Outre-Manche, l'électricien déploie aussi un programme de prolongation des centrales actuelles.

L'année 2011 sera cruciale pour EDF en Grande-Bretagne. Deux ans et demi après le rachat de British Energy -qui exploite huit des onze centrales nucléaires au Royaume-Uni-, l'électricien tricolore va examiner toutes les conditions de faisabilité de relance de l'atome civil.

Sa feuille de route prévoit la construction de quatre nouveaux réacteurs, dont au moins deux EPR -la centrale de nouvelle génération- pour commencer. Avec la mise en service d'une première tranche, prévue en 2018. Mais le montant des investissements est tel -9 milliards de livres (10 milliards d'euros) pour les deux premiers réacteurs- qu'EDF attend notamment que les pouvoirs publics balisent l'environnement énergétique. Précisément, un pas important vient d'être effectué en ce sens.

La semaine dernière, Londres a officialisé sa volonté de fixer un prix plancher du carbone pour les producteurs d'électricité utilisant des énergies fossiles (gaz, charbon...). Une décision largement suiv

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant